La liste des 60 candidats de l’alliance PTr sera probablement arrêtée ce mardi après la rencontre fixée le même jour à 10 h 30 entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. C’est ce qu’ont laissé entendre en fin de semaine les leaders de l’alliance rouge-mauve à ceux qui les interrogeaient sur le calendrier à venir, le départ demain de la ministre des Affaires Étrangères Sushma Swaraj devant ouvrir la voie à l’émission du writ of election par le président de la république fixant la date du dépôt de candidatures et celle des élections, qui devraient tourner autour du 22 novembre et du 14 décembre. Ce qui devrait donner un coup d’accélérateur tant à la campagne électorale qu’à la finalisation de la liste des candidats.
Cette liste de 30 candidats PTr et 30 candidats MMM est une grande source de préoccupation pour les leaders des deux formations qui, malgré tout, se sont déclarés « plus que satisfaits » du « response » de leur base respective lors des congrès quotidiens organisés durant la semaine écoulée dans des circonscriptions où la liste complète des candidats n’a pas encore été annoncée comme à Nouvelle France lundi et à Rivière du Rempart vendredi.
Au No 1, malgré les protestations de certains activistes du PTr qui veulent voir aligner soit Sheila Grenade soit Ah Fat Lan Hing Choy, il semblerait que ce soit bel et bien Mireille Martin qui aurait les faveurs de Navin Ramgoolam comme candidate travailliste dans cette circonscription aux côtés des candidats du MMM Jean Claude Barbier et Veda Baloomoody. Mireille Martin, qui avait débuté sa carrière au MSM en 2005 à Curepipe avait été mutée au No 4 en 2010 dans le cadre de l’alliance contractée alors avec le PTr.
Au No 2, en sus de la candidature confirmée de Reza Uteem et celle probable de Osman Mohamed, le dentiste Imran Duffaydur pourrait obtenir le deuxième ticket rouge lui qui habite la circonscription même s’il n’est pas dit qu’il aille au No 3 aux côtés de Adil Ameer Meea et de Mamode Hossen Gendoo du MMM et ancien cadre de la banque de Maurice qui n’est autre que le neveu d’Osman Gendoo, celui qui a constitué avec Cassam Uteem et Bashir Khodabux le trio légendaire du No 3. Autre candidature évoquée chez les rouges pour le No 3, Yousouf Ali Maghoo, le fils d’Abu Maghoo qui fut un candidat malheureux du PTr aux municipales de décembre 2012 à Curepipe.
Dans la quatrième circonscription, les candidatures confirmées sont déjà connues: Kalyanee Juggoo, Arianne Navarre-Marie et Jimmy Chowrimootoo tout comme  au No 5, où seront alignés Navin Ramgoolam, son ministre de la Jeunesse et des Sports, Dev Anand Rittoo et Atma Bumma du MMM et, au No 6, où le trio rouge mauve sera composé de Lormesh Bundhoo, Satish Faugoo et Vinay Sobrun.
Dans la circonscription où la bataille s’annonce palpitante, le No 7, face à Sir Anerood Jugnauth, Vishnu Lutchmeenaraidoo et Ravi Rutnah, le PTr semble avoir trouvé l’oiseau rare en la personne de Mahend Gungapersad (voir texte plus loin). Il aurait pour colistiers, le mauve Jai Prakash Meenowa  et un troisième candidat travailliste, qui serait soit un sitting Senior Magistrate ou un jeune avocat qui n’est autre que le fils d’une figure incontournable de la circonscription, Mahen Utchanah l’actuel président de l’Aapravasi Ghat Trust Fund et qui a longtemps été le bras droit de SAJ au No 7.
Au No 8, pas de problème, les candidatures de Suren Dayal, d’Ashock Jugnauth et de Sanjiven Permal étant été déjà arrêtées de même qu’au No 9 où le trio Anil Baichoo, Dhiraj Khamajeet et Viren Ramchurn est déjà très présent sur le terrain. Juste à côté, à Montagne Blanche/ Grande Rivière Sud Est, seule candidature confirmée celle d’Ajay Gunness qui devrait être épaulée soit par Shakeel Mohamed qui pourrait apparemment bénéficier aussi d’autres arrangements ou par le Dr Duffaydur et par le Dr Rajendra Mungur, ancien député rouge du No 9 ou Mukeshwar Choonee qui retrouverait là sa circonscription de 2005. Mais c’est une des circonscriptions sur lesquelles les leaders du PTr et du MMM auront à plancher.
Avec l’indéboulonnable Arvin Boolell au No 11, aucune certitude à ce stade si ce n’est que le PTr pense avoir trouvé une excellente candidate dont l’identité reste pour le moment inconnue alors que le MMM, lui devrait choisir entre Gaytree Dayal et Sundee Beedassy, conseillère municipale à Curepipe. Si ce scénario s’avère exact, Arvin Boolell serait encadré de deux femmes pour le prochain scrutin.
Quant à Mahébourg/Plaine Magnien, Madan Dulloo et Ritesh Ramful sont donnés comme certains tandis que le troisième ticket qui revient au MMM serait attribué à Tony Apollon qui était déjà candidat dans cette circonscription aux dernières élections.
A Rivière des Anguilles/Souillac et à Savanne/Rivière Noire, les investitures sont déjà distribuées. Ici, le trio Pradeep Peetumber, Rama Sithanen et le Dr Zuberr Joomaye et, là Alan Ganoo, Ezra Jhuboo et Joe Lesjongard. Situation plus compliquée pour La Caverne/Phoenix à la seule certitude pour le moment est le mauve Raffick Sorefan. Si le MMM obtient un deuxième ticket dans cette circonscription, il pourrait aller à Josique Radegonde, député sortante du No 14 ou à une autre femme du MMM.
Au nos 16 et 17, les dés sont jetés avec les équipes déjà en selle pour affronter l’électorat. A Vacoas/Floréal, Sheila Bappoo, Pradeep Jeeha et Lysie Ribot sont en campagne et, à Curepipe/Midlands, ce sont trois députés sortants qui seront alignés, Satish Boolell, Stave Obeegadoo et Michael Sik Yuen.
Par contre le No 18 pourrait connaître un grand chambardement avec l’arrivée du tonitruant président du PTr, Patrick Assirvaden qui viendrait compléter l’équipe constitué de Nita Deerpalsing et de Kavi Ramano pour faire face au trio Xavier Duval, Roshi Bhadain et Coomaren Chetty. Vu la composition des deux blocs, c’est une belle bataille qui s’annonce à Belle Rose/Quatre Bornes.
S’agissant des deux dernières circonscriptions, aucune modification prévue aux équipes déjà annoncées avec à Rose Hill/Stanley, Paul Bérenger, Deven Nagalingum et Stéphanie Anquetil du PTr et, à Beau Bassin/Petite Rivière, Rajesh Bhagwan, Franco Quirin et Danisha Sornum pour le ticket rouge. Quoi qu’il en soit, on devrait être fixé dès ce début de semaine sur la liste des 60 candidats que l’alliance PTR/MMM alignera aux prochaines élections générales.