Certains habitants de Pavillon et de Cap-Malheureux se plaignent depuis peu d’une construction illégale sur une réserve où prochainement l’on donnera le premier coup de pioche pour la construction d’une rue. Cette discorde entre le propriétaire et les habitants a fait l’objet d’une pétition et d’une lettre envoyées au Premier ministre Navin Ramgoolam, au ministre des Terres et du Logement Abu Kasenally, à celui des Infrastructures publiques Anil Baichoo, au vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval, entre autres.
« Nou pe fer sa petisyon-la pou fer lotorite kone ki nou mekontan ki sa dimoun-la pe konstrwir enn batiman kouma enn tamp lor sa reserv-la ek ki dan lezour a venir pou vinn enn simin. Zis lot kote semin mem dimoun okip enn State Land kouma Landscaping », a fait comprendre le signataire de la covering letter des pétitions datant du 18 juin.
Les habitants se demandent comment cette personne a-t-elle obtenu l’aval pour la construction d’un tel bâtiment. « Devan so lantre li pe konstrwir enn lie de kilt lor terin leta. » Le signataire devait aussi avancer que le ministère des Terres et du Logement est au courant de ce cas depuis des années.
La personne en question occuperait un poste important au sein de la fonction publique : « Li ena enn gran post et li pe fer zafer ilegal. Nou pe demann lotorite kan li pou pran sanksyon sever kont sa dimoun-la », conclut-il dans la lettre.
La pétition a recueilli une quarantaine de signatures.