Las d’attendre des actions fermes des autorités pour mettre fin aux travaux de construction d’un bâtiment commercial en face du cimetière de Cap Malheureux, le Front Commun des citoyens a organisé une marche pacifique de protestations samedi après-midi. C’est munis de leurs parcartes qu’une cinquantaine de personnes des régions du nord se sont donné rendez-vous dans le parking de Winners à Péreybère aux allentours de 14 h avant de se diriger vers le centre social de Cap Malheureux sous forte escorte policière.
Selon George Ah Yan, porte-parole des travailleurs social du Forum Citoyens Libres (FCL), cette action vise à sensibiliser l’opinion publique sur les abus de certains organismes sur la dégradation de l’environnement. « Je pense que ce batîment va à l’encontre du concept de Maurice Ile Durable (MID). De plus, en construisant vis-à-vis du cimetière, c’est un manque de respect pour les morts et les familles des décédés. » Et de poursuivre : « Si les autorités ne mettent pas fin à cette construction, cela pourrait devenir un véritable désastre écologique en période de grosses pluies; un comblement équivaudrait à empêcher la circulation de l’eau », estime George Ah Yan.
Il affirme également avoir entrepris diverses actions afin d’attirer l’attention des autorités pour que les mesures soient prises pour arrêter la construction qui avance rapidement. « Nous voulons que les autorités cessent de faire la sourde d’oreille et prennent les choses en main car cette construction contribuera  à la dégradation de notre île Maurice », soutient le porte-parole des travailleurs social du Forum Citoyens Libres.
Cette manifestation pacifique sera suivie par une série de meetings prévus pour les trois prochains mois dans le Nord de l’île. L’objectif est de sensibiliser un maximum de Mauriciens sur la dégradation de l’environnement en dénonçant ainsi les nombreux abus causés par certaines autorités pour l’obtention de passe-droits.