Deux figures de proue du sport mauricien, à savoir Yannick Lincoln et Bernadette Ravina ont été désignés capitaines des sélections, masculine et féminine respectivement. Ils ont dit leur fierté d’avoir été choisis pour assumer ce rôle très important et ont remercié le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo pour la confiance qu’il a placé en eux. 
« Je suis très contente et honorée qu’on m’ait choisie. Je connais très bien l’ambiance des JIOI pour avoir participé à cinq éditions. Je vais me rendre disponible à mes amis athlètes. Ils pourront venir me voir quand ils le souhaitent s’ils ont besoin de quoi que ce soit. Je serai prête à les aider », a indiqué la lanceuse de javelot. En effet, Bernadette avait participé à ces premiers JIOI en 1993 aux Seychelles. Simple coïncidence ou coup du sort ? Quoi qu’il en soit, elle possède un palmarès étoffé, elle qui a enlevé la médaille de bronze au lancer du javelot en 1993 avant de monter sur la plus haute marche du podium en 1998. Lors de cette même année, elle avait pris la médaille d’argent au poids. En 2003, à Maurice, la Rodriguaise allait une nouvelle fois s’illustrer au javelot en prenant le plus précieux métal alors qu’à Magadascar, elle avait cédé sa couronne, obtenant la deuxième place du concours.
« Je donnerai le maximum de moi-même comme je l’ai toujours fait pour mon pays. Je me rends à Mahé pour sortir vainqueur. J’ai une culture de la gagne et je compte partager mon envie et ma détermination avec la sélection », a indiqué la capitaine de cette sélection féminine, qui a notamment remporté une médaille d’argent aux Jeux de la Francophonie et deux titres de championne d’Afrique. Yannick Lincoln, capitaine de l’équipe masculine, possède lui aussi une grande expérience des JIOI. Les premiers Jeux du cycliste étaient en 2003 (Maurice) où il avait enlevé trois médailles, une au contre-la-montre par équipe, une médaille d’argent au contre-la-montre (clm) individuel et une autre à la course en ligne. En 2007, il avait pris la troisième place du chrono par équipe avant de terminer quatrième au clm individuel et à la course en ligne. 
Notons que Yannick Lincoln est le quintuple champion national du contre-la-montre individuel et le fer de lance de la sélection de Maurice. « Je suis très heureux d’être le capitaine de la sélection masculine. Je remercie le ministre Devanand Ritoo de m’avoir fait confiance. C’est un immense plaisir pour moi. Ce capitanat est à la fois un honneur et une grande responsabilité. J’ai le devoir de servir les sélectionnés et mon pays comme il se doit et je compte m’atteler à cette tâche du mieux que possible. J’ai toujours donner la pleine mesure de mes capacités et je ne dérogerai pas à cette règle. Nous savons tous ce que nous avons à faire. Notre devoir est de faire flotter très haut le quadricolore mauricien et j’ai la conviction qu’on va réussir de grandes choses à Mahé », a fait ressortir Yannick Lincoln.