La marche de protestation que le front commun anti-augmentation du prix des carburants organisera ce vendredi à Port-Louis est « un premier “warning” au gouvernement de la population, indignée par la hausse du prix des carburants ». C’est ce qu’a déclaré hier à l’hôtel Saint-Georges le président du Mouvement patriotique, Alan Ganoo, l’initiateur de cette démarche, à l’issue d’une réunion de préparation. Il était entouré des représentants des principaux partis politiques de l’opposition, soit ceux du PTr, du MMM et du PMSD.
« Les principaux partis politiques de l’opposition, PTr, MMM, PMSD, MP, Rezistans ek Alternativ, ainsi que les associations d’opérateurs économiques, dont l’association des vans scolaires, celle des chauffeurs de taxi et de taxis d’hôtels, des coopératives de bus individuels et même l’association de Salim Muthy, ont tous confirmé leur présence à la manifestation que nous organisons vendredi à 14h au Champ de Mars, pour dire non à la récente augmentation des prix de l’essence et du diesel que nous considérons tous comme injustifiée, inacceptable et de “dominer” », a lancé hier Alan Ganoo, à l’issue d’une réunion de préparation de cette manifestation à l’Hôtel St-Georges, Port-Louis. Il était entouré des représentants des principaux partis de l’opposition, notamment le Mouvement patriotique (Alan Ganoo lui-même, Atma Bumma et Jean-Claude Barbier), le Parti travailliste (Patrick Assirvaden et Osman Mahomed) et le PMSD (Mamade Kodabaccus), entre autres. « Il y a une unanimité dans le pays et sur les réseaux sociaux contre cette augmentation », a ajouté Alan Ganoo.
Le président du MP a soutenu « ne pas vouloir faire de la politique » en lançant cette initiative. « Dayer nou finn tous tomb dakor ki pa pou ena okenn pavyon, ni bandrol politik, pa pou ena okenn kouler politik dan sa la mars-la », a-t-il précisé. « De même, s’il y a des slogans, ils seront en ligne avec nos protestations contre cette augmentation des prix de l’essence et du diesel. Et à la fin de la marche pacifique au Jardin de la Compagnie, il n’y aura aucun discours ! Juste un mot de remerciement », a-t-il indiqué.
Le secrétaire général du MMM, Ajay Gunness, a déclaré que son parti est partie prenante dans cette manifestation. « Nous demandons à nos militants et à tous ceux concernés par cette augmentation de se mobiliser », a-t-il déclaré. Le président du PTr, Patrick Assirvaden, a de son côté dit que son parti est « solidaire » de cette initiative déclenchée par le MP. « Le MP a réussi à regrouper sur une même plate-forme les partis politiques de l’opposition. Si nou tou sinser dan nou demars, nou kapav ansam zet sa gouvernman-la », a-t-il dit avec enthousiasme. « Enn kamarad finn kalkile ki tou lezour gouvernman pran Rs 3 millions dan pos popilasion… Pe segn popilasion… Se pourkwa nou demann tou nou 20 Constituency Labour Party (CLP) mobilize vandredi ek desann dan lari avek nou », a-t-il ajouté.
Le secrétaire général du PMSD, Mamade Kodabaccus, a, lui, affirmé que la population « ne comprend pas » la raison de cette augmentation. « Eski pou servi sa pou pey Betamax ou pou finans Metro Express? », s’est-il demandé. « Me lapopilasion pe soufer kan tir kas dan so pos koumsa. »
Les représentants des partis politiques présents ont unanimement demandé de ne pas « mix issues ». À la question de savoir si cette réunion d’hier ne constituera pas un premier pas vers le choix d’un candidat unique de l’opposition dans la perspective de l’élection partielle au N°18, Belle-Rose/Quatre-Bornes, Ajay Gunness a répondu : « Se sir ki tou le kat parti politik lopozision pa swet eleksion parsiel, zot pe rod eleksion zeneral. »