• Un 2e Bangladais ayant pris la fuite recherché

L’enquête policière, sur la découverte d’une cinquantaine de carcasses de poulet dans le réservoir de La Nicolière dimanche, a abouti à trois arrestations.

Ansari Khodabux, âgé de 47 ans, et son frère Idriss Khodabux, 43 ans, tous deux propriétaires d’un poulailler à Camp-de-Masque, ainsi qu’un “helper” bangladais de 24 ans ont été interrogés mardi par la police.

Les enquêteurs les soupçonnent de s’être débarrassés des animaux morts dans le réservoir.

Lors d’un interrogatoire, les deux frères ont partiellement reconnu les faits en soutenant que plusieurs poulets sont morts à cause de la chaleur alors que les animaux sont nourris dans un bâtiment construit en tôle.

Comme ils ne disposent pas d’un “dumping ground”, les quadragénaires ont demandé à deux ressortissants bangladais, travaillant chez eux, de se débarrasser des carcasses. Mais, les frères Khodabux ont nié leur avoir dit de jeter les poulets morts dans le réservoir.

Après leur interrogatoire, ils ont été relâchés sur parole à condition qu’ils se présentent ce mardi au tribunal de Pamplemousses, où ils devront faire face à une accusation provisoire de “Illegal dumping”.

Dans le sillage de cette affaire, la police a également interpellé le Bangladais, qui devait supposément travailler dans une usine de textile à La Tour Koenig. Interrogé sur sa présence dans le périmètre du poulailler, il a déclaré avoir quitté son ancien emploi depuis cinq mois et travaille sur la ferme des deux frères.

Il a été incapable de donner des détails sur les carcasses retrouvées à La Nicolière. Comme il est en situation illégale à Maurice, il a été placé en détention au poste de police de Flacq.

C’est samedi matin que des membres du public fréquentant le réservoir ont alerté le “Water Treatment plant superintendent” de la présence de carcasses de poulet dans l’eau.

Ce sexagénaire a alors fait une inspection et devait noter que les animaux morts provenaient d’un “feeder canal” connu comme Golle Serre. Il a alors alerté la police, le service vétérinaire et les responsables du Central Water Authority (CWA).

Entre-temps, des éléments du National Coast Guard et la Special Mobile Force (SMF) ont enlevé les carcasses du réservoir, tandis que la CWA a effectué une analyse de l’eau et devait confirmer qu’il n’y avait aucune anomalie.

La police a démarré une enquête dessus alors que la police de l’Environnement a remonté le “feeder canal” hier. Les soupçons sont tombés sur les frères Khodabux. Ces derniers ont finalement été arrêtés par l’équipe du sergent Luchmun de l’Anti Robbery Squad, qui les ont remis à la police de la Northern Division.

La police recherche un deuxième Bangladais qui a pris la fuite dans la ferme à l’arrivée de l’ARS mardi.