Dans son traditionnel message aux compatriotes hindous en marge de la célébration, mardi, du Maha Shivaratree, le cardinal Maurice Piat appelle à la construction d’une île Maurice « plus juste, plus solidaire, plus fraternelle » en cette année du cinquantenaire de l’accession du pays à l’Indépendance.

Dans son message aux compatriotes hindous, le cardinal Piat ne manque pas de noter l’heureuse coïncidence qui fait que, cette année, le carême chrétien commence ce Mercredi des Cendres au célébration, mardi, de la fête Maha Shivaratree.

Le prélat appelle, dans ce contexte, les pratiquants des deux religions concernées à prier « pour que nous puissions sortir de nos carêmes respectifs plus forts dans notre foi en Dieu qui nous aime et plus proches de nos frères et sœurs pour partager leurs peines et leurs joies ».

En cette année de célébration du 50e anniversaire de l’accession du pays à l’Indépendance, l’évêque de Port-Louis dit prier pour que les périodes de jeûne observées par les hindous et les chrétiens « nous engagent à construire une île Maurice plus juste, plus solidaire, plus fraternelle ».

C’est demain, lundi, que le cardinal Piat rendra publique sa “Lettre pastorale 2018”. Un mandement de carême qui s’adressera particuliè- rement cette année aux jeunes, soit « l’île Maurice de demain ». Dans sa “Lettre pastorale de carême 2018”, l’évêque catholique lancera un appel aux jeunes pour qu’ils contribuent à la transformation du pays durant les 50 prochaines années.

Il est aussi question que le prélat dresse un constat « réaliste » de la situation dans des domaines aussi variés que la politique, le social et l’économie tout en formulant quelques pistes de réflexion à l’intention des jeunes.