Aujourd’hui 6 mars, débute le carême pour les Mauriciens de foi chrétienne. Cette période de pénitence et de jeûne durera 40 jours jusqu’à Pâques. Il commence, ce mercredi, avec le rituel des cendres pour s’achever avec la semaine sainte et la commémoration de la résurrection du Christ, avec la fête de Pâques.

En ce mercredi 6 mars, de nombreux fidèles se rendent dans les églises pour le rite  d’imposition des cendres, au cours duquel le prêtre leur trace une croix sur le front avec de la cendre issue de l’incinération des branches bénies lors de la fête des Rameaux de l’année précédente.

C’est l’occasion pour les fidèles de se détacher de tout ce qui les « éloignent de Dieu », de renouveler leur foi. Par la même occasion, certains en profiteront pour changer leurs habitudes alimentaires.

L’évêque de Port-Louis, pour sa traditionnelle lettre pastorale a axé sa réflexion cette année sur la « vocation missionnaire » de l’Église dans le monde aujourd’hui. Il exhorte ainsi les catholiques à un « nouvel élan missionnaire » dans les nouvelles réalités mauriciennes. « Avec le temps qui passe et les changements rapides qui interviennent dans notre monde comme dans notre île, de nouveaux défis surgissent et demandent des réponses nouvelles », dit Maurice Piat, qui demande ainsi aux Catholiques d’avoir « le courage d’explorer les nouveaux chemins missionnaires » qui s’ouvrent.

« Une Église repliée sur elle-même se rendra vite compte qu’elle est malade », prévient le cardinal Piat dans cette lettre pastorale, qu’il a intitulée cette année, « Va, aime, sois témoin ».