Caritas Mauritius a réuni la presse mercredi à son siège à Port-Louis pour annoncer les activités prévues pour ses 50 ans d’existence. L’ONG a également fait un appel aux dons afin de soutenir les divers projets qu’elle met sur pied chaque année. Le point de presse a été l’occasion pour les membres de faire un historique de ces 50 années au service des plus vulnérables.
Caritas est une association qui a toujours eu pour mission de promouvoir la justice et de restaurer la dignité humaine. C’est en mars 1965 que la première équipe de volontaires a commencé à travailler et, en 1966, le Diocèse de Port-Louis reconnaît l’action de Caritas. En mai 1966, l’ONG est également reconnue par la confédération Caritas Internationalis. Aujourd’hui, Caritas Mauritius englobe 11 296 bénéficiaires directs, 1 019 bénévoles, 56 548 bénéficiaires indirects, 134 volontaires rémunérés, 26 salariés et plus de 46 services à travers l’île : « Avec le temps nous avons su développer énormément de services qui ont pu aider beaucoup de gens dans le besoin à travers l’île. Caritas joue un grand rôle à Maurice et cette aide a toujours été reconnue. Nous avons aujourd’hui énormément de services tels que le service d’accompagnement et de développement, le service de logement et le service de formation », explique Patricia Adèle-Félicité, secrétaire générale de l’association. Pour marquer son demi-siècle d’existence, Caritas a choisi de faire plusieurs activités qui s’étaleront jusqu’en mars 2016. Une exposition de photo retraçant l’histoire de Caritas aura lieu le 2 août prochain lors d’un Caritas Day qui se tiendra au collège Saint Mary’s, à Rose-Hill. Ce sera l’occasion pour Caritas de faire une présentation de tous ses services et de faire un appel aux dons : « Les dons sont très importants pour nous. Depuis que le système de CSR a changé, les compagnies sont libres de choisir et cela n’est pas du tout dans notre avantage. Nous avons besoin d’argent en continu pour pouvoir aller de l’avant avec des projets à long terme. Pour satisfaire tous nos projets, nous avons besoin d’une somme de Rs 30 millions par année et malgré le sérieux et la bonne réputation de l’ONG nous n’avons jamais atteint ce chiffre », poursuit Patricia Adèle-Félicité. Les célébrations se poursuivront le 8 septembre avec la Journée internationale de l’alphabétisation. Le 9 septembre, l’ONG proposera des activités à Sainte-Croix lors de la célébration de la fête du Père Laval. Un grand rassemblement national suivra le 21 novembre à Rose-Hill.
L’ONG, qui joue un grand rôle dans l’aide aux plus démunis, aura aussi l’opportunité pour ses 50 ans de lancer la campagne Food For All organisée par Caritas Internationalis : « Sur la planète, je pense que nous avons assez de nourriture pour que personne ne meure de faim. En 2015 ce n’est pas normal que d’innombrables personnes soient encore en manque de nourriture. Cette campagne a pour but de sensibiliser la population aux crises alimentaires, à la faim et aux moyens de lutter contre. De mettre en place des programmes de Caritas qui aident les familles à se nourrir toutes seules. De maintenir un dialogue continu avec le gouvernement dans le but d’influencer les décideurs politiques pour qu’ils élaborent des politiques plus favorables pour les personnes souffrant de faim », explique Patricia Adèle-Félicité.
Autre événement au programme, le lancement d’une boutique alimentaire à Caritas de La Solitude, toujours dans le cadre du projet Food For All. L’ONG lancera également l’année prochaine son aile jeune. « L’implication des jeunes a une grande importance pour nous et nous allons mettre en place des formations pour eux afin qu’ils puissent participer pleinement à nos activités », indique Patricia Adèle-Félicité.