Le grand carnaval de Flic-en-Flac, une première à Maurice, a été quelque peu victime de son succès hier. Autant le spectacle était réussi et apprécié, autant la police a semblé dépassée par l’ampleur de la foule présente, avec un embouteillage monstre sur la route menant au village, des bagarres au sein du public et de nombreux détritus et bouteilles cassées laissées en bordure de route.
Faute de pouvoir circuler correctement, les voitures ont toutes avancé à contre-sens sur la route à l’entrée de Flic-en-Flac. Excédés par cet embouteillage monstre, de nombreux conducteurs étaient incontrôlables hier, certains n’hésitant pas à défoncer les barrières dans le morcellement en construction à gauche à l’entrée de Flic-en-Flac pour accéder à la zone côtière, devant une force policière trop peu nombreuse et visiblement dépassée par les événements. Mais du côté du carnaval, le spectacle a été une grande réussite. Organisé par la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA), il avait aussi pour objectif de montrer aux touristes la diversité de la musique mauricienne et d’exposer les Mauriciens à la musique internationale.
Remy Vachet, partenaire de cet événement, qui a préparé le défilé d’une troupe de séga typique et de participants revêtant les costumes de personnages de dessins animés, s’est exprimé au Mauricien : « Cela a été très dur d’organiser ce carnaval, rien que pour les costumes cela a été un grand casse-tête, mais le résultat reste très surprenant ! »
C’est à 15 h 30, après plus d’une heure et demie d’attente, que le public a pu découvrir le spectacle. Parmi les participants, des artistes locaux comme Ravannes sans Frontières, Kiltir Kreol, Denis Claude Gaspard et les Bhojpuri Boys, des Miss de divers pays, mais aussi et surtout de nombreux Brésiliens venus apporter leur expérience du fameux carnaval de Rio. Dans ce cadre, l’équipe d’artistes brésiliens a été choisie par Global Marketing, un spécialiste dans les événements d’entreprises, afin de présenter le spectacle Dance Brazil à l’île Maurice. Ainsi, Machado Priscila, couronnée Miss Brésil 2011 et troisième dauphine à Miss Univers, et Adriana Bombom, célèbre personnalité du petit écran brésilien, étaient présentes sur les chars, accompagnées par une troupe de percussionnistes et au déhanchement des danseurs de samba. Le carnaval a aussi vu la participation du groupe antillais Chayé Yo, une expression créole signifiant « emportons-les ». Bref, tout y était pour faire mousser la première édition du Carnaval de Flic-en-Flac, placé sous le thème « Îles Vanille ». En tout, plus de 24 chars ont défilé sous les yeux des milliers de spectateurs présents sur les routes de Flic-en-Flac. Les ministres Xavier-Luc Duval et Michaël Sik Yuen étaient présents à cet événement qui, disent-ils, serait annuel. Pour leur part, les différents hôtels de la région, notamment La Pirogue, le Hilton, le Sofitel, l’Aanari et le Manisa Hotel, proposaient des forfaits afin d’accompagner les festivités.