La troisième édition du Carnaval International de Victoria de l’archipel des Seychelles a pris fin dimanche après trois jours de festivités au Freedom Square, au centre ville de Mahé. Une bonne foule avait pris place très tôt dans la matinée. Selon le ministre du Tourisme et de la Culture seychellois, Alain St. Ange, cet événement a rencontré un succès sans précédent.
Du 8 au 10 février, Victoria, la ville principale de Mahé connue comme la capitale du monde kreol, a tourné au rythme des ambiances carnavalesques. Les principales rues et bâtiments privés et publics étaient ornés d’affiches, de banderoles et de drapeaux aux couleurs des pays participants. Des installations pendaient au centre ville, tout cela, pour rappeler ce rendez-vous annuel, qui en peu de temps, a su devenir l’événement incontournable de la région de l’océan Indien. 500 participants, issus de vingt délégations, ont défilé dans le centre ville.
Dans son discours d’ouverture vendredi au Centre de Conférence International à Victoria, le ministre du Tourisme et de la Culture, Alain St. Ange, a affirmé que le Carnaval International de Victoria est une plateforme où tous les pays qui veulent y participer, pourront bénéficier des retombées médiatiques, étant donné qu’ils y exposeront leurs cultures propres, leurs musiques, danses et tenues vestimentaires, entre autres.
Pendant les trois jours de festivités, les visiteurs ont pu découvrir des facettes culturelles des pays qui ont répondu à l’invitation de la République des Seychelles, à savoir le Zimbabwe, la Zambie, l’Afrique du Sud, l’Indonésie, la Corée du Sud, l’Inde, la Chine, la Belgique, l’Italie, le Royaume Uni, la Russie, l’Amérique du Sud, le Brésil, Madagascar, La Réunion, et pour la première fois, Maurice. Certaines de ces délégations avaient à leur tête des ministres ou des responsables du Tourisme et de la Culture de leurs pays respectifs. C’est pour dire le sérieux de ce Carnaval International de Victoria aux yeux de ces pays qui y ont participés.
Alain St. Ange, à la cérémonie de clôture, dimanche, a déclaré au Mauricien : « C’est avec une immense satisfaction que j’ai clôturé cette 3e édition du Carnaval International de Victoria. Lors du défilé, les autorités ont noté que la moitié de la population de Mahé s’est rassemblée dans le centre ville, une première pour les Seychellois. Lors du lancement de la première édition du Carnaval International de Victoria, en 2011, je savais que cela allait être un succès, mais jamais je n’aurais cru que cela allait prendre cette ampleur. Cette année, c’est un succès sans précédent. Je dois aussi reconnaître le travail des journalistes étrangers grâce auquel cet événement, tenu dans un petit pays, a eu des répercussions sur le plan international. Depuis vendredi, j’ai donné des interviews à 12 chaînes de télévisions étrangères, l’office du Conseil National du Tourisme, que dirige Elsia Grancourt, a accrédité 82 journalistes ; c’est énorme pour un petit archipel comme le nôtre. Et pour la première fois, CNN a accepté de parler de la troisième édition sur ses chaînes. Par ailleurs, à toutes les foires du Tourisme organisées à travers le monde et auxquelles les Seychelles ont pris part, mon ministère a systématiquement mis en avant les atouts de l’archipel et avec lesquels on peut développer un tourisme différent avec les autres États de la région. »
Le ministre sud-africain du Tourisme et du Développement, Michael Mabuyakhulu, a confirmé hier qu’il compte demander à son gouvernement une plus importante participation à cet événement à l’avenir, au vu de la couverture médiatique internationale dont le carnaval a bénéficié du 8 au 12 février.