Deux site visit ont été organisées hier à l’initiative du Bureau du Premier ministre suite à une première prise de contact lundi entre le président de la Mauritius Tourism Promotion Authority Robert Desvaux et Osman Mohamed, président exécutif du comité Maurice Île Durable (MID), concernant la tenue du Carnaval de la Mer en août prochain. Le Senior Advisor du Premier ministre et coordinateur du projet MID Sunil Dowarkasing a chapeauté les visites des lieux, tenues à Mon-Choisy et Flic-en-Flac.
L’objectif était de faire un état des lieux des plages de Mon-Choisy et Flic-en-Flac et de déterminer si elles ont la « carrying capacity » pour un événement d’une telle envergure. « On veut mettre tous les atouts de notre côté pour la tenue de ce festival nautique mais il faut prendre en considération l’impératif que l’écosystème, les plages et lagons ne soient pas endommagés. On a voulu réunir toutes ces personnes pour discuter du côté technique de l’organisation et en tant que coordinateur du MID, on veut s’assurer que toutes les normes sont respectées », a fait ressortir Sunil Dowarkasing. C’est dans cette optique de préservation et de conscientisation que tous ont reconnu la nécessité d’orienter ce projet vers la thématique de la mer et de l’environnement marin.
Les autorités présentes lors de la visite étaient le ministère du Tourisme et des Loisirs, la MTPA, le ministère de l’Environnement, le comité Maurice Île Durable, le Mauritius Oceanography Institute, les forces vives de Mon-Choisy et de Flic-en-Flac, le président du Conseil de district de Rivière-Noire, le ministère de la Pêche, la Beach Authority, les inspecteurs de police des postes de Pointe-aux-Canonniers et de Flic-en-Flac, les différents prestataires de services, entre autres.
Deux sites ont été identifiés sur la plage de Mon-Choisy et un sur celle de Flic-en-Flac. Les autorités présentes soumettront leurs recommandations au comité Maurice Île Durable et un rapport sera soumis d’ici peu pour établir quel site est le mieux approprié pour la tenue du Carnaval de la Mer. Robert Desvaux a également lancé un appel à tous ceux qui ont des idées sur le projet de Carnaval de la Mer en général pour qu’ils contactent la MTPA.