La carte d’identité laminée ne sera plus valable le 15 septembre 2014. Elle sera remplacée par la carte biométrique. Des voix s’élèvent contre le prélèvement d’empreintes, opéré sans consentement. L’enjeu réel semble plus grand.
Le citoyen mauricien majeur a jusqu’au 31 août 2014 pour se soumettre à la migration vers la Biometric ID Card. Les anciennes cartes d’identité ne seront plus valides à compter du 15 septembre 2014. La nouvelle carte sera donc nécessaire pour entreprendre des démarches administratives. Comme exigé par les autorités, les Mauriciens ont donné leurs empreintes digitales. Mais une question se pose : qui a demandé son consentement au public pour le prélèvement d’empreintes ?
Ce point est mis en avant par le parti Lalit, rejoint par la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé (CTSP) et le Congress of Independent Trade Unions (CITU). Ils contestent une telle exigence. Pour le montrer, ils se rendront le mercredi 23 juillet à l’ID Card Unit de l’Emmanuel Anquetil Building à Port-Louis pour demander leur nouvelle carte d’identité, sans soumettre leurs empreintes digitales au scanner.