L’équipe du MNIS met les bouchées doubles en vue de ce long week-end avec un flux important de personnes à prévoir, qui viendront s’enregistrer pour obtenir leur nouvelle carte d’identité. La tranche d’âge 23-44 ans arrivant à terme le 31 mars, les équipes, dans les centres de conversion à travers l’île, ont du coup été renforcées. Quelque 6 000 personnes en moyenne sont attendues quotidiennement dans les jours qui suivent.
Avec les procédures pour la tranche d’âge 23-44 ans arrivant à terme ce lundi, et le nombre de personnes qui a augmenté dans les centres de conversion depuis ces deux dernières semaines, l’équipe de MNIS a dû revoir son organisation sur le terrain. Des ressources additionnelles seront mobilisées ce week-end avec, en sus, les unités mobiles qui seront déployées vers les centres de conversions. Exceptionnellement, et ce jusqu’au 7 avril, les unités mobiles viendront ainsi prêter main forte aux équipes déjà sur place dans les ID Conversion Centres.
À 5 mois de la date butoir pour la fin de l’étape de conversion, ce sont 360 000 personnes, sur un total de 920 000, qui, à ce jour, se sont déjà enregistrées pour obtenir leur nouvelle carte d’identité, soit environ un tiers de la population âgée de plus de 18 ans. Au cours du mois de mars, quelque 5 500 demandes ont été traitées quotidiennement. Les 23 à 44 ans figurent en effet parmi la tranche d’âge comptant le plus grand nombre de citoyens.
L’équipe du MNIS a fait le point de l’avancée du processus hier après-midi. Elle a surtout tenu à tirer au clair la perception selon laquelle l’enregistrement des 23 à 44 ans se fait exclusivement avant le 31 mars et que, passé cette date, ces personnes ne pourront pas être en mesure d’enclencher les procédures d’enregistrement. « Nous avons seulement introduit le concept des tranches d’âge pour faciliter les tâches administratives, comme le “data clensing” », explique Rao Ramah, directeur du projet MNIS.
Jeudi, les responsables du projet ont rencontré les différents officiers du MNIS et de l’État Civil, qui travaillent dans les ID Conversion centres, afin de faire le point et se concentrer sur les difficultés rencontrées sur le terrain. L’exercice de conversion s’achève, pour rappel, le 31 août prochain. Pourquoi cette date au lieu du 15 septembre 2014, date jusqu’à laquelle la loi permet aux citoyens de se servir de l’ancienne carte en laminé ? Rao Ramah explique que la date du 31 août permet à l’équipe du MNIS d’avoir du temps pour l’impression et la distribution des cartes de ceux qui se sont enregistrés à la fin du mois d’août et, par conséquent, pour que ces personnes puissent avoir en leur possession leur nouvelle carte d’identité à temps avant le 15 septembre 2014. « Après le 15 septembre 2014, l’ancienne carte ne sera plus valide », rappelle à ce titre Rao Ramah.
Mardi dernier, un nouveau centre de conversion a vu la jour à Bon-Acceuil. Dans certains centres, comme à Vacoas et Port-Louis, le nombre de comptoirs pour récupérer les cartes d’identité ont été revu à la hausse. Les entreprises souhaitant avoir une unité mobile pour faciliter le processus d’enregistrement de leurs employés sur place pourront, à partir du 7 avril, introduire une demande à partir du site internet www.mnic.mu/mobile.
Des unités mobiles additionnelles seront déployées dans les villages, principalement dans les centres communautaires.