Des mesures spéciales ont été instaurées, dans le cadre de l’enregistrement des citoyens pour obtenir les nouvelles cartes d’identité, pour permettre aux personnes ne pouvant se déplacer dans les différents centres de conversion de l’île, et ce en raison d’une maladie sévère ou d’un handicap. Des unités mobiles se déplaceront à leur domicile pour faciliter les procédures. Sont précisément concernées les personnes ayant besoin de certaines assistances, notamment pour s’habiller, se nourrir ou se déplacer. Les cartes seront également livrées à domicile.
Les officiers du Mauritius New Identity Scheme (MNIS), avec les unités mobiles, ont commencé à se rendre hier dans la capitale aux domiciles des premières personnes alitées ayant déjà fait la demande pour ce service. Des formulaires d’inscription – que les proches pourront récupérer dans les centres de conversions, les bureaux de l’État Civil et les National Identity Card Units se trouvant à Port-Louis, Rose-Hill, Goodlands et Mahébourg –, leur permettront de faire la demande pour qu’une unité mobile se déplace au domicile de ceux qui ne pourront se déplacer pour enclencher les procédures afin d’obtenir la nouvelle carte d’identité en raison d’une incapacité physique. La date limite pour effectuer une demande pour ce service est le 30 juin 2014.
Les formulaires devront être remplis par les responsables ou les proches de la personne qui souhaite bénéficier de ce service et être ensuite renvoyés dans un des centres cités plus haut. Des critères d’éligibilité ont cependant été définis : ce service concerne les personnes souffrant d’une maladie sévère ou d’un handicap. En d’autres mots ceux et celles qui ne peuvent réaliser, sans assistance, les gestes quotidiens comme s’habiller, se nourrir ou sa toilette, et, évidemment, qui sont incapables de se déplacer. Une fois l’inscription faite, l’équipe du MNIS évaluera la requête des demandeurs et décidera si cette personne est élligible ou non. Les vieilles personnes qui ne sont pas en mesure de se déplacer toutes seules, et qui nécessitent l’aide d’une tierce personne pour accomplir des tâches au quotidien, pourront également faire appel à ce service. Ceux déjà inscrits à la Sécurité sociale, et ayant le statut de « personne alitée » et touchant la “Carer’s Pension”, sont éligibles de facto à ce service. Elles devront elles aussi faire la demande à travers les formulaires d’inscription.
« Au fur et à mesure que nous recevrons les demandes, nous établirons un calendrier de visites », explique Danny Bhujoharry, officier de l’État Civil. Après vérification, un calendrier d’une unité mobile aux domiciles de ces personnes sera établi par rendez-vous pour effectuer les procédures de l’enregistrement.
Concernant les endroits retirés des quatre coins de l’île, comme les villages où les personnes se plaignent du fait d’avoir à voyager beaucoup ou à payer le trajet jusqu’au centre de conversion, l’équipe du MNIS envisage la solution d’ouvrir d’autres centres de conversion dans les villages, voire même de déployer des unités mobiles dans des endroits comme les centres communautaires.