Ce sont des oiseaux d’une très rare espèce qui sont conviés le samedi 1er juillet au parc Casela, à Case-Noyale. En l’occurrence, les « die hard » fans du mythique groupe british Pink Floyd ! Fruit d’un projet caressé par d’anciens membres d’un groupe de rock, cette fois bien de chez nous, nommément Feedback, ce rendez-vous 100% Pink Floyd se veut « un cadeau à nos fans ainsi qu’aux jeunes, qui se rejoignent tous par la même passion pour le combo légendaire », explique Eric Desvaux, lui-même référence en matière de batterie pour la scène locale…
Quatre anciens de Feedback – Eric Desvaux, Thibault de Robillard, Steed Lebon et Anwar Elahee – se sont donnés pour mission de réaliser un rêve qu’ils ont longtemps caressé : celui de jouer un concert dont le répertoire serait exclusivement consacré au groupe de rock progressif british mythique Pink Floyd. « L’an dernier, élabore Eric Desvaux, nous avions organisé un mini-concert en ce sens. Histoire de tâter le pouls… En fait, le « response » a été tel que nous avons été nous-mêmes très agréablement surpris ! La demande était là. Les fans qui étaient venus nous ont encouragés à refaire l’expérience… mais en plus gros. » De fait, depuis début 2017, ces quatre anciens du « line-up » des années 90’de Feedback se sont entourés de quelques autres passionnés des morceaux de la bande à Roger Waters, David Gilmour, Syd Barrett…
Flash-back. À l’aube des nineties, les jeunes Mauriciens qui ne jurent que par U2, Pink Floyd ou Queen découvrent une scène rock naissante locale. Ses « acteurs » sont encore plutôt timides. Ils n’ont pas de noms évocateurs comme Bono Vox ni n’ont de personnalités flamboyantes tel Freddie Mercury. Pourtant, du (petit) lot émergeront rapidement quelques entités qui influeront longuement la scène locale. On se souviendra ainsi pendant encore longtemps d’Eric Desvaux. Quand il ne taquine pas le ballon pour l’équipe de la Fire Brigade, dans ces années-là, il manie tel un Phil Collins local les baguettes dès qu’il passe derrière la grosse caisse ! On découvrait également Thibault de Robillard, qui s’érigea très vite en virtuose de la guitare, donnant des vertiges lyriques, rivalisant avec les meilleurs sans avoir à rougir, et qui demeure encore aujourd’hui un technicien hors pair pour nombre de jeunes pousses de la musique. Cette scène donna également naissance à Steed Lebon, de nature très réservée, voire timide, mais qui, aux claviers, donnait vie et puissance aux morceaux qui allaient composer le registre de référence de Feedback. Et aux côtés de ces jeunes rockeurs fous de riffs, un technicien d’une rare sérénité, Anwar Elahee.
Ce sont ces quatre anciens de Feedback qui proposeront le samedi 1er juillet cette soirée de deux heures, conjuguées aux sons des divers albums de Pink Floyd. Une entreprise de grande envergure puisque « nous nous sommes donnés pour mission de réaliser un concert où les fans retrouveront tout à la fois les sons mais aussi les jeux de lumières de Pink Floyd », précise encore Eric Desvaux. De ce fait, ils se sont entourés de quelques autres qui sont tombés, comme eux, dans le chaudron magique des Flamants Roses. On découvrira donc à leurs côtés Marc Giraud (claviers), Ashwin Seewoochurn (guitare basse), Yavin Coopan (chants et guitares), Arnaud et Grace Gauthier (chants), Mirella Desvaux (chants) et John Chee (saxo).
Le show sera d’une durée de 120 minutes, comprenant un « break » d’un quart d’heure. « Bien entendu, nous allons reprendre des titres des albums phares de Pink Floyd, comme « The Wall » ou « The Dark Side of the Moon », indique encore Eric Desvaux. Mais il y aura aussi des morceaux d’autres albums, tels « Ummagumma », « Atom Heart Mother »… » Avis donc à ceux pour qui les refrains de Comfortably Numb, Wish you were here, Shine on you crazy diamond, Time ou encore Money résonnent encore et toujours dans les tympans, et n’ont pas pris une ride !
Cette soirée sera « Le » grand rendez-vous pour être en communion avec les éternels passionnés de la bande à Waters, Gilmour et Barrett ! Les billets pour ce 100 % Pink Floyd sont déjà disponibles sur le Rézo Otayo à Rs 600. Le prix sera Rs 750 à la porte, le soir du concert.