Expérimenter une conduite à vive allure en toute liberté sur un terrain accidenté et boueux. C’est ce que propose Casela World of Adventures avec son activité phare de 2016 : le “mud karting”.
Lancé à la mi-janvier, le “mud karting” est destiné aux amateurs de sensations fortes n’ayant pas peur de se laisser largement éclabousser par la boue. Car en cet aspect réside la particularité de cette nouvelle activité du Casela World of Adventures. Situé en plein coeur du parc de Cascavelle, le circuit proposé est long de 450 mètres. Pour y accéder, vous êtes conduit à bord d’un véhicule faisant la navette entre les différentes zones d’activités du parc. Une fois sur place, on vous invite à enfiler une combinaison – veste et pantalon lavable – ainsi que des chaussons, histoire de se protéger contre le trop-plein de boue.
À première vue, on peut se demander si la tenue est vraiment nécessaire. D’autant que le circuit, qui se trouve à quelques mètres à peine des vestiaires, semble sec, surtout en cet après-midi ensoleillée d’été. Dès la combinaison enfilée, une chaleur humide vous enrobe. En sus, le visiteur est gratifié de lunettes et d’un casque de protection. Première réunion avec le moniteur. Il donne des consignes sur la manipulation du véhicule, la sécurité et les codes à respecter lors de la conduite.
Après avoir signé une fiche de dédouanement des responsabilités de l’organisateur, il n’y a plus qu’à s’installer dans le véhicule. Vous avez le choix entre une tournée solo ou accompagnée d’un passager. L’engin est équipé d’un filet de protection. Le moniteur s’assure que les ceintures de sécurité sont bien bouclées avant de passer en revue les consignes de conduite. L’excitation est à son comble mais une petite appréhension s’installe devant l’inconnu. Le moniteur arbore alors un petit sourire, comme pour dire : « C’est normal. C’est la première fois, mais ne vous en faites pas, vous allez aimer. » Vous tournez la clé, levez le pied du frein pour accélérer et c’est parti ?!
L’engin s’emballe rapidement. En l’espace de quelques secondes, vous faites corps avec lui. Gardez cependant les consignes en tête : le contrôle se fait par le volant et les pédales, et il faut faire attention aux virages. Vous testez le système de freinage et accélérez de nouveau pour bien profiter du parcours parsemé de talus et de chicanes. Et c’est sans tarder que le premier virage serré s’annonce, histoire de vous mettre à l’épreuve. Et vous atterrissez tout de suite dans une flaque de boue. Au plus grand plaisir du passager, qui éclate de rire. La surprise est grande, mais il faut vite reprendre vos esprits et maintenir la concentration afin de vous familiariser avec le parcours et d’éviter de vous retrouver dans le décor. Un premier tour achevé, vous êtes plus à l’aise avec le véhicule et le parcours, vous pouvez maintenant accélérer à loisir, mieux contrôler l’engin lors des virages et expérimenter le « fun » de se laisser éclabousser de boue en passant rapidement dans les flaques.
Au risque toutefois de se retrouver aveugler par la boue giclant sur les lunettes de protection. Le “mud karting” roule à une vitesse maximale de 45 km/h et une session dure dix minutes. Elle se pratique en quelques tours de pistes. Une vingtaine de sessions sont programmées au quotidien. Mais point de course et le maintien d’une distance de sécurité entre deux véhicules est primordial. À la fin de l’activité, on se sent détendus, heureux, le sourire aux lèvres. Et on pense déjà à un retour sur la piste. A noter que vous avez la possibilité de vous doucher sur place. L’euphorie, elle, demeurera encore plusieurs heures.