C’est avec grande émotion que Casela NatureParks a annoncé la naissance du premier bébé girafe mauricien. Prénommé Nyota (nom en Swahili qui veut dire ‘Etoile’), le girafon a vu le jour le dimanche 20 octobre à 1h30 du matin, soit après 15 mois de gestation dans le ventre de sa mère, Mikemba. En bonne santé, la jeune femque 1.70 mètres et pèse environ 60 kg. Pour Casela NatureParks, cette naissance est le symbole de réussite du travail de conserelle mesure déjà presvation de l’espèce mené depuis l’arrivée des girafes en 2014.

Photo @Casela

C’est au quatrième essai que Nyota a pu finalement se mettre sur ses pattes et avancer avec confiance, 45 minutes après sa venue au monde. Une heure après, elle prenait sa première tétée auprès de sa mère. Il faut préciser que le girafon se nourrira exclusivement du lait maternel durant un mois.

Selon Casela NatureParks, Nyota et sa mère Mikemba se portent très bien. Mikemba se montre très protectrice envers son petit et demeure très présente à ses côtés. Mikemba – âgée d’environ 6 ans et demi – et ses congénères avaient débarqué à Maurice d’Afrique du Sud, le 1 octobre 2014 ainsi que plusieurs autres animaux à bord d’un avion spécialement affrété pour ce voyage. Nyota fait ainsi la fierté de son papa, Tagada, le mâle dominant de la bande.

Les dernières semaines qui ont précédé la naissance de Nyota, l’équipe de Zoologie du parc a suivi la dernière ligne droite de sa gestation avec soin et grande attention. Les équipes de soigneurs du parc se sont relayées, de jour comme de nuit, pour surveiller en permanence l’évolution de la gestation de la maman et s’assurer que celle-ci se nourrisse adéquatement.

La girafe est pour rappel l’animal le plus grand au monde en hauteur grâce à son long cou. Un mâle peut mesurer à l’âge adulte jusqu’à 6 mètres de haut et une femelle, jusqu’à 5 mètres !

Elan d’espoir pour la conservation des espèces en danger d’extinction

Le jour de la mise bas, soit aux petites heures du matin, le travail a été très rapide. Les pattes et la tête sont apparues en premier. Pour Casela NatureParks, cette naissance du premier girafon mauricien est le symbole de réussite d’un long travail de conservation mené depuis l’arrivée des girafes en 2014. En effet, cette naissance donne un élan d’espoir pour la conservation d’autant plus que cette espèce est considérée comme vulnérable à travers le monde. Selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, la girafe est en danger d’extinction.

Photo @Casela

Casela NatureParks est profondément engagé dans la protection des espèces animalières et végétales, qu’elles soient endémiques ou indigènes. La capacité des girafes à se reproduire en captivité est le signe que ces mammifères se sentent en sécurité pour donner naissance. Le parc met aussi sur l’éducation et la sensibilisation des visiteurs afin qu’ils puissent eux aussi être partie prenante de la protection des animaux.

Photo @Casela

Nyota, désormais la star du parc, est très protégée par sa maman. Durant ses premiers jours de vie, celle-ci ne la quitte pas. Par conséquent, il faudra patienter encore quelques semaines pour que le girafon soit vu par le public aux côtés des autres pensionnaires à long cou du parc. Casela NatureParks communiquera la date précise du moment que le bébé star pourra être vu sur sa page Facebook et sur son compte Instagram.

Baby boom à Casela

La série de naissances se poursuit à Casela avec la naissance du premier dromadaire mauricien il y a quelques semaines. Il s’agit d’une femelle. Celle-ci et sa mère Joséphine sont en bonne santé. Les deux peuvent être vues au Predator Kingdom, géré par Safari Adventures.