La princesse Stéphanie de Monaco a procédé hier après-midi à l’ouverture officielle du Casela World of Adventures aux côtés du Premier ministre adjoint et ministre du Tourisme et des Loisirs Xavier-Luc Duval. Lors d’une brève rencontre avec la presse, elle a déclaré avoir accepté d’en être la marraine de par son attachement pour l’île Maurice et la manière dont les animaux sont traités dans ce parc, « qui peut servir d’exemple à d’autres pays ». La princesse monégasque a été accueillie par Xavier-Luc Duval, le président du conseil d’administration du groupe Médine, René Leclézio, le directeur de Médine Leisure, Alain Paillusseau et le Managing Director de Casela World of Adventures, Paul Williams.
Dans une brève allocution, René Leclézio a remercié la princesse Stéphanie de Monaco d’avoir accepté, il y a quelques semaines, d’être la marraine du parc. Faisant l’historique des lieux, qui a démarré ses activités en 1979 comme un parc d’oiseaux, il a indiqué que « Casela est devenu, au début des années 2000, l’une des principales attractions du pays, intégrant d’autres types de loisirs comme la tyrolienne, le canyoning, la Via Ferrata et la découverte du parc en Quad, Buggy ou en Segway ». En 2007, l’introduction de la marche avec les lions l’a démarqué de ses concurrents et, l’année dernière, le parc a connu une grosse transformation pour devenir « un parc de loisirs et d’aventures de niveau international » avec un investissement de Rs 400 millions pour la première phase du projet.
Après la cérémonie du ruban, les invités ont été dirigés dans le vestibule pour voir la carte interactive en 3D de Maurice, sur laquelle figurent certains lieux touristiques. Paul Williams devait ainsi indiquer à la princesse que le parc, ouvert à la mi-décembre, avait déjà accueilli 50 000 visiteurs durant les quatre dernières semaines. Le temps clément jouant en leur faveur, les invités ont pris place à bord des bus pour aller à la rencontre des girafes, qui constituent la toute nouvelle attraction du parc.
À la première halte, la princesse de Monaco a ainsi pu admirer deux guépards, qui l’attendaient, avant de se diriger vers les girafes, qui étaient quasiment toutes près de la plateforme aménagée en ce sens. Et pour cause puisque des employés du parc les nourrissaient à cette heure de la journée. De nombreux paons étaient également visibles dans l’enclos. Ceux présents à la cérémonie en ont profité pour faire un brin de causette avec l’invitée de marque, qui a ensuite gentiment accepté de répondre à quelques questions de la presse. « Le parc est magnifique », a-t-elle tout d’abord déclaré. Stéphanie de Monaco connaît bien Casela pour s’y être rendue lors de ses nombreuses visites à Maurice durant les 20 dernières années, confiant avoir accepté d’en être la marraine, car cela lui permettrait « de me rapprocher encore plus de Maurice », et aussi parce que « les animaux y vivent dans de si belles conditions ».
La princesse Stéphanie de Monaco, connue pour ses incursions dans le monde musical et de la mode, a déclaré s’être éloignée de ces activités et n’avoir aucune intention d’y retourner. « J’ai fait cela au moment où il fallait le faire. » Engagée dans la lutte contre le sida et le soutien aux malades, elle a eu un mot spécial pour le travail des associations PILS et Chrysalide de Maurice. Cependant, vu la courte durée de son séjour, elle a regretté n’avoir suffisamment de temps pour leur rendre visite. « Je dois repartir car l’école recommence, mais je suis en contact avec les associations. » Pour sa part, Xavier-Luc Duval a encouragé ce genre de développement à Maurice « car nous n’avons pas que les plages ». Et d’ajouter : « Il y a plus que cela : la plongée, le parachutisme, etc. Le gouvernement soutien ce genre d’initiative. »