Depuis mi-décembre, le parc animalier de Casela, situé dans l’ouest du pays et désormais connu comme le Casela World of Adventures, a étoffé son produit avec de nouvelles activités garantissant une montée d’adrénaline pour les adeptes de sensations fortes avec ses deux toboggans, le quad ou la tyrolienne. Pour ceux plus enclins à de belles expériences tout en douceur, l’unique cinéma en 4D (quatre dimensions) de Maurice saura répondre à leurs attentes. Ou encore un safari à la rencontre avec des animaux…
D’aucuns gardent certainement un doux souvenir du bassin des poissons à l’entrée de Casela. S’il existe toujours, il ne se trouve toutefois plus à cet emplacement, qui a été réaménagé. Du parking, vous arrivez directement dans un vaste vestibule, le Discovery Centre, après être passé par la billetterie. Accueilli par des silhouettes d’animaux de la savane peints sur les murs, vous passez devant un arbre en béton pour aller à la découverte de l’île Maurice sur une grande carte interactive en 3D conçue par des designers britanniques. En pressant sur des boutons, l’on découvre l’emplacement de quelques lieux touristiques du pays.
L’une des attractions principales est sans conteste le cinéma en 4D avec une immersion totale, c’est-à-dire l’aspect visuel — hauteur, largeur et profondeur — et une expérience sensorielle. Le choix de films disponibles est pour l’instant limité, car, dépendant de l’heure de la visite, l’on peut visualiser Ruin ou Robin des bois, qui durent une dizaine de minutes chacun. Passée la porte d’entrée, une hôtesse vous invite à vous munir de lunettes 3D et à prendre place dans la salle. Il est aussi recommandé de ne pas s’encombrer de sacs ou d’autres effets personnels pour pouvoir en profiter au maximum.
Une fois assis, l’on attache sa ceinture de sécurité et le film peut commencer. D’abord, le son et les images en 3D, qui récréent presque la vraie vie. L’on est même tenté de toucher les acteurs. Et c’est là où la 4D entre en jeu avec ses effets spéciaux qui permettent de simuler des sensations : les secousses, la vitesse de déplacement des véhicules et des acteurs, et même la pluie, le vent, la chaleur et la fraîcheur grâce à un brumisateur. Surprise, vous sentez même des rats courir sur vos pieds ! Au bout de dix minutes, c’est avec un grand sourire aux lèvres que vous quittez la salle pour poursuivre la visite du parc.
Prochaine étape, les deux toboggans. Le premier fait 80 m de long avec des virages alors que le second est de 30 mètres, avec une bosse pour le décollage. L’exercice semble simple et seuls quelques cris donnent une première indication de ce qui vous attend. Par mesure de sécurité, il faut d’abord vider ses poches et mettre son sac de côté. Les consignes à respecter une fois dans la bouée : bien se caler à l’arrière et tenir les sangles disposées sur les deux côtés. Prêt ? Vous n’avez même pas le temps d’y réfléchir à deux fois que vous êtes lancé sur le toboggan de 30 m. La bouée gagne de la vitesse et vous avez la sensation que vous allez décoller, et hop ! Comme une impression d’être suspendu dans l’air avant d’atterrir sur un matelas gonflable. Sensations fortes garanties… Il faut quelques secondes pour reprendre ses esprits et quitter le matelas en tirant sur la bouée.
Après ces montées d’adrénaline, place à la découverte des animaux. Le parc des animaux s’étendant sur 14 hectares, le déplacement entre les différentes zones se fait en véhicule, avec plusieurs arrêts en fonction de l’option choisie. Depuis mi-décembre, les girafes et les animaux nouvellement débarqués font l’objet de toutes les curiosités. Après une première halte auprès de ces grands mammifères, vous remontez dans le bus pour aller à la découverte des koudous, impalas, daims et oryx. Il faut toutefois avoir l’oeil vif, surtout s’ils se sont éloignés du passage principal. Les autruches et les zèbres qui, eux, n’ont pas peur des humains, se laissent admirer sans difficulté et s’approchent à chaque arrêt du véhicule. Toujours rester vigilant, surtout pour les enfants, car les autruches peuvent donner des coups de bec. Cela reste bon enfant certes, mais elles peuvent parfois être tentées par des objets que vous transportez ou par ceux qui veulent les toucher.
Pendant le safari, des photographes du parc saisissent les meilleurs moments passés avec les animaux et, à la fin de la visite, proposent aux visiteurs d’acheter les clichés de ces instants mémorables. Le billet d’entrée basique, comprenant la visite du parc des oiseaux, les toboggans et le safari, est à Rs 350 au tarif adulte (pour les locaux). Pour les films en 4D, un ticket supplémentaire est vendu à Rs 75. Renseignements et réservations sur le 401-6500 ; par courriel casela@medine.com ou sur le site www.caselapark.com.