La force policière compte désormais 21 nouveaux Sub-inspector et 69 Police caporal qui ont reçu leur lettre d’acceptation lors d’une cérémonie aux Casernes centrales hier, alors que la veille, ils étaient 170 Trainee Inspector et 364 Police sergents à participer à cet exercice. 
« Ces promotions permettent à notre institution de renforcer son niveau de commandement au grassroot level, où il y aura plus de leadership dans des postes de police étant donné que la majorité du personnel qui en fait partie, a moins de 10 ans années de service », explique le commissaire de police Mario Nobin. Les nouveaux promus auront pour tâche de guider leurs subordonnés grâce à leur expérience. Dans son discours, le CP a mis l’accent sur les valeurs qu’ils devront inculquer à leurs juniors, soit « la loyauté, l’honnêteté et l’intégrité ». « Nous sommes dans une société où les attentes de la population sont devenues plus fortes, et nous devons les satisfaire », dit Mario Nobin. Profitant de l’occasion, ce dernier a remercié les proches des policiers pour leur rôle dans la société. « C’est auprès de la famille qu’un officier trouve confort et soutien après une dure journée de travail. La famille est un élément essentiel dans le succès d’un policier ».
La cérémonie de jeudi a débuté avec une parade des promus dans l’enceinte des Casernes centrales, où après un spectacle des majorettes de la police, Mario Nobin a remis les lettres d’acceptation aux policiers concernés. Dans une déclaration à la presse, le CP a précisé que le grade de caporal existe bel et bien sous le Pay Research Bureau (PRB) et que des constables peuvent accéder à ce rang sous certaines conditions, soit après 22 à 25 ans de service, une bonne performance, et une conduite irréprochable. « Cependant, le nombre de promus au grade de caporal dépend des vacants qui existent. Cette année, nous n’avons pas eu beaucoup de vacants », concède Mario Nobin. Les promus, eux, étaient tout fiers d’assumer leur nouveau rang, comme le SI Ramasawmy de la Criminal Investigation Division (CID) de Goodlands. « Je suis heureux d’avoir reçu cette promotion que je dédie à ma famille. Je tiens à remercier le CP pour la confiance placée en moi, et je ferais tout pour honorer mon uniforme », dit-il. Tout comme le sergent Locknut du CCID qui veut monter en grade plus tard. « Il faut toujours viser haut. Sans le support familial, on ne peut pas y arriver ».