Le Deputy commissioner of police (DCP) Krishna Jugroo se réjouit qu’au moins trois syndicats de la police aient vu le jour et se sont enregistrés auprès du Registrar of Association : l’Union Policière dirigée par l’ASP Tuyau, la Police Officers Solidarity Union de l’inspecteur Boojhawon et All Police Officers Unity de l’ASP Ramburn. « C’est un bon signe. Cependant, les syndicats doivent proposer des solutions suite aux doléances de leurs membres », soutient le haut gradé, qui intervenait lors du lancement d’un atelier de travail sur les lois, procédures et autres questions relatives au syndicat, ce matin au Casernes centrales.
Le DCP Krishna Jugroo a rappelé qu’il y a eu beaucoup de travail au niveau du management de la force policière pour faire avancer le dossier d’un syndicat au sein de la police. « Vous avez le droit de faire partie d’un syndicat ou d’en former un », dit-il, ajoutant cependant qu’il y a certaines règles à respecter. Le management, assure-t-il, travaillera en partenariat avec les différents syndicats de la police pour le bien-être des policiers et du public.
Cet atelier de travail est prévu chaque mercredi pendant quatre semaines consécutives avec l’intervention des officiers du ministère du Travail et des syndicalistes. L’objectif est de donner l’opportunité aux policiers syndiqués d’avoir une meilleure compréhension des fonctionnalités des syndicats et leurs paramètres légaux. Soulignons que la Police (Membership of Trade Union) Act 2016, proclamée le 9 janvier dernier, donne droit aux membres de la force policière d’être syndiqués.