Le ministère de la Jeunesse et des Sports a organisé une cérémonie de remise de prix hier à La Place du Caudan Waterfront à 11h30 pour récompenser les athlètes mauriciens qui ont brillé récemment sur le plan international.  Au total 18 athlètes et 4 entraîneurs ont été récompensés par des cash prizes pour un montant total de Rs 919,100.
L’équipe de badminton composée d’ Aatish Lubah, Julien Paul, Atul Kassee, Aurélie Allet, Kobita Dookhee et Sandooyea Shaama qui avait pris part aux Championnats d’Afrique de moins de 19 ans en Algérie et était rentré au pays avec à la bagatelle de 5 médailles dont deux d’or, une d’argent et deux de bronze, a été très gâté. En effet Aatish Lubah cumul des gains à hauteur de Rs 61,000, il est suivi de près par son coéquipier Julien Paul qui empoche la coquette somme de Rs 56,000. Aurélie Allet obtient quant à elle Rs 43,000. Autre discipline sous les feux des projecteurs le kickboxing. Fabrice Bauluck et Burtland Simiss récents médaillés d’or  aux Championnats du Monde de Kickboxing en Hongrie ont tous deux reçus Rs 100,000 alors que Facson Perrine s’est vu remettre Rs 60,000 pour sa médaille d’argent. Les bronzés Fanfan Nagamah et Ketty Rousseau obtiennent quant à eux Rs 35,000 chacun.
Nos deux vice-champions d’Afrique de VTT, Aurélie Halbwachs et Yannick Lincoln se sont aussi vus remettre un cash prize de l’ordre de Rs 42,000. Vanessa Florens a pour sa part obtenu Rs 18,000 de la part du MJS pour sa médaille de bronze  aux Championnats d’Afrique de Squash. Nos trois jeunes triathlètes à savoir Mathias Mongelard, Thimothée Hugnin et Grégory Ernest qui ont réalisé un triplé aux Championnats d’Afrique de triathlon à Agadir se sont vus remettre la somme de Rs 27,000, Rs 25,200 et Rs 15,300 respectivement. Mention spéciale à Jean-Naël Azie pour sa médaille de bronze aux Mondiaux de Boxe Française Savate et qui reçoit Rs 144, 000. Au niveau des entraîneurs la plus grosse gagnotte est à mettre à l’actif de Kersley Visanjoux (boxe française savate)  avec Rs 57,600 suivi de Stéphano Mariette avec Rs 10, 800 et Adrien Wehrli qui touche Rs 7,200.
En sus des cash prizes, ceux qui ne sont pas éligibles pour ce scheme ont été récompensés d’un shield. Mélissa Arlanda et Stevenson François ( médaillés de bronze aux Championnats d’Afrique d’Athlètisme jeune), Aurélie Allet, Sandoyeea Shaama, Dookhee Kobita, Raeesah Rassoolkhan, Julien Paul et Atul Kassee (tous médaillés lors des jeux de la CJSOI) , Lambert Leclézio ( médaillé d’or et de bronze lors de l’International Vaulting Show, Equestrian) , Adithya Aumeer et Yash Jumungur (médaillé de bronze et d’argent respectivement au Kanazame Cup Shotokan Karaté à Durban) et Farook Pirbacosse (médaillé d’or aux Championnats du Monde de Jiu Jitsu à Dubaï). Des titres « d’oustanding contribution in coaching » ont aussi été décernés à Giovanni Devalet ( athlétisme), Nantha Tarbadas (Badminton), Amélia Ogonawaski (équitation), Rishi Bundhoo (Shotokan Karaté) et Tawfiq Jaunboccus (jiu-jitsu brésilien).
Devanand Ritoo, ministre de la Jeunesse et des Sports a tenu à saluer la performance des athlètes présents « qui ont fait honneur au pays et qui ont porté haut le quadricolore mauricien ».   » Cette cérémonie est un moyen symbolique de démontrer  la reconnaissance étatique pour les efforts et les sacrifices que vous avez fait, » a-t-il soutenu. Le ministre a aussi fait part de la politique du gouvernement pour offrir un cadre adéquat pour le développement de l’athlète. C’est en ce sens que plus de moyens sont investis dans le TFES, dans les pôles et dans le programme sport étude. De plus, le nombre de bénéficiaire du High Level Unit a considérablement augmenté et même des disciplines n’ont olympiques à l’instar du kickboxing a été inclu. Les allocations pour les athlètes ont été revues à la hausse ainsi que le barème des Cash prize.  » Tout ceci est fait pour motiver encore plus l’ahtlète, » a fait ressortir Devanand Ritoo.
Il a aussi tenu à faire ressortir que sans les athlètes il n’y plus de fédération ou de ministère.  » Vous êtes notre raison d’éxister, » souligne-t-il. Avant de rajouter:  » Il y a encore beaucoup à faire c’est claire, mais il est certain que nous allons dans la bonne direction et qu’avec un travail acharné notre sport local atteindra les sommets. » Le ministre des Sports a aussi tenu à rendre un vibrant hommage à  Xavier de Senneville,  » grand rugbyman qui nous a quittés trop tôt » et il a témoigné toute sa sympathie à la famille.