Annoncé pour samedi dernier, à Quatre Bornes, c’est finalement hier matin, que s’est tenue la cérémonie des récompenses du ministère de la Jeunesse et des Sports aux athlètes ayant brillé lors des récentes compétitions internationales. Cette cérémonie s’est tenue en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports au Hennessy Park Hotel. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce sont les tireurs de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) qui se sont taillé la part du lion avec un total de Rs 1.8M. Une récompense qu’ils avaient déjà obtenu des mains du Premier ministre, Navin Ramgoolam, à leur retour des Mondiaux du Brésil, le mois dernier. A noter que le MJS a récompensé les autres athlètes hier, à la hauteur de Rs 1 326 000.
Dans son discours de circonstance, hier, le ministre Ritoo n’a pas manqué de saluer tous les athlètes qui ont fait honneur au pays lors des récentes compétitions continentales et internationales. « Je suis très content d’être parmi vous. Comme le dit souvent le Premier ministre: après l’effort la récompense. Je suis très content aussi que les tireurs qui ont brillé lors des Mondiaux de kick-boxing ont été récompensés par le Premier ministre. C’est une reconnaissance en haut lieu et c’est très important pour n’importe quel sportif », a déclaré Devanand Ritoo. Il convient de souligner que Fabrice Bauluck et James Agathe avaient remporté l’or à cette compétition, alors que Facson Perrine et Burtlan Simisse avaient eux décroché le bronze.
Pour le ministre de la Jeunesse et des Sports, l’organisation de ce genre de cérémonie est très importante, dans le sens où elle vise à valoriser l’effort et les sacrifices de l’athlète. « Merci et bravo à tous ceux qui ont fait honneur au pays. J’ai eu l’occasion de voir certains athlètes en action, notamment aux Jeux de la Francophonie (France). C’est une fierté de les avoir vu défendre le quadricolore avec autant de détermination. A Maurice, nous sommes tous fiers de nos athlètes », a-t-il ajouté.
Devanand Ritoo a aussi indiqué que les compagnies privées ont aussi soutenu les athlètes dans le sens où elles croient tous dans le potentiel et le talent des Mauriciens. Lors de son intervention, le ministre a également fait part de sa disponibilité et de son sens d’écoute. « Cela fait six ans que je suis au ministère des Sports et il n’y a pas eu une occasion où une fédération est venue me voir pour ensuite repartir sans mon aide. A chaque fois, j’ai fait de mon mieux pour mettre les facilités nécessaires à la disposition des athlètes », a-t-il souligné. Pour conclure, Devanand Ritoo a indiqué être à la tête d’un comité ministériel, pour voir dans quel mesure aider davantage les athlètes.