En 2004, un tsunami géant déferlait sur l’Asie, faisant 230,000 morts et des millions de sans-abri. Dix ans plus tard, la science a fortement progressé dans les systèmes d’alerte à ce genre de catastrophes naturelles, notamment dans l’océan Indien.