Rapide et vite en tête, Victory Team a bien su gérer sa course. Au final, il a offert à Amardeep Sewdyal sa première victoire dans une épreuve principale, sa 19e de la saison. Le doublé en attendant la dernière course, où Final Cup était en lice. Le champ était moins relevé cette fois. Il n’y avait pas trop de chevaux rapides et que les choses étaient présentées comme étant plus faciles que la dernière fois. Néanmoins, on attendait que Nottinghamshire lui offre une meilleure résistance dans la partie initiale. Mais il avait été décidé que ce dernier suivrait Victory Team et essaierait de le dominer au finish. Mais comme on pouvait s’y attendre, la tâche de Nottinghamshire, certes un bon cheval, était considérée comme étant plus ardue dans la valeur du jour (B61).
Si on décortique la course, on arrive à la conclusion que Victory Team n’a pas eu à s’employer pour prendre les devants, tant sa supériorité était grande. En jetant un coup d’oeil sur les temps fractionnés, on trouve que le dernier kilomètre a été bouclé à vive allure, soit en moins de 59″, ce qui est un excellent chrono compte tenu de l’état de la piste, même si celui-ci a dû s’améliorer en cours de journée.
Que penser de la prestation de Belong To Me ? Il n’était pas faux de penser que Nottinghamshire l’aurait quelque part aidé. Car, pour nous, ce dernier n’était qu’un outsider dans cette épreuve. Du reste, il ne figurait pas dans notre quarté. Sur sa fraîcheur, Belong To Me s’est montré ardent avant de se relaxer après environ 200m. Après réflexion, on dira qu’il a tiré parce qu’il a été sollicité au départ et qu’il ne portait pas de drop noseband. Il a par la suite versé à l’intérieur dans la ligne droite et a même incommodé Entrée. Il n’a terminé que troisième, devancé par Kapitan, qui a réalisé une bonne entrée en matière. Il n’a pas semblé ardent durant la course. Il peut toutefois avoir été aidé par l’état de la piste, lui a déjà gagné sur un terrain collant en Afrique du Sud. Argun a été un bien décevant. Il a couru un peu décroché et il se pourrait qu’il n’ait pas aimé le tempo imposé, l’épreuve ayant été réduite à un sprint sur 1000m. Psycho Syd n’a pas mieux fait. Il a quelque peu tiré dans la partie initiale et n’a été que l’ombre de lui-même en fin de parcours.
Victory Team, avec ses quatre victoires en huit tentatives, a rempli son contrat pour 2017. Il devra cependant franchir un autre palier la saison prochaine pour être le porte-drapeau de son établissement.