La Coupe des clubs champions de l’océan Indien (CCCOI) zone 7 de volley-ball verra en action, du 16 au 23 novembre prochain aux Seychelles, 17 équipes en provenance de six pays (Maurice, Réunion, Madagascar, Comores, Mayotte et Seychelles). Celles qui défendront le quadricolore sont le Curepipe Starlight SC en masculin et en féminin, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC et Azur SC. Les premiers départs ont eu lieu jeudi.
L’attaquant seychellois Guy Valentin jouera sa première CCCOI au sein de la formation mauricienne du Faucon Flacq Camp Ithier VBC. En ce qui concerne les guest-players qui viennent renforcer le groupe, ils sont Gilbert Alfred (Trou aux Biches Sharks) et Kevin Larose (Quatre Bornes VBC). Le Curepipe Starlight (hommes) accueillera pour sa part Evans Sauteur (Quatre Bornes VBC) et Bryan Perrine (Port Louis Red Star). En féminin, Aurélie Mohungoo (Tranquebar Black Rangers) portera les couleurs d’Azur SC, alors que Wendy Gaspard (Tranquebar Black Rangers) jouera au sein du Curepipe Starlight (filles).
L’entraîneur Daniel Lam-Hing, du CSSC, soutient que la préparation de l’équipe s’est bien déroulée. « Il n’y a pas eu de grosses blessures et toutes les équipes sont à surveiller. Je constate que même Mayotte et les Comores ont beaucoup progressé. Nous avons établi une bonne stratégie de jeu et nous sommes prêts », soutient-il.
Kevin Singapermal, qui remplace l’entraîneur d’Azur SC Guito Lepoigneur, fait ressortir que tout le groupe reste concentré mais, à hier, il manquait encore Rs 25 000 pour le déplacement. Azur a ainsi dû faire une demande pour repousser la date de son match à lundi prochain, jour où l’équipe devrait également prendre l’avion. « Dans notre poule il y aura des équipes coriaces dont les finalistes de l’an dernier. Mais nous sommes prêts à nous défendre sur le terrain », indique Kevin Singapermal.
L’équipe seychelloise de Beau Vallon, vainqueur de la dernière CCCOI qui a eu lieu à Maurice, avait pris la mesure du Quatre Bornes VBC en finale, sur le score de 3-2. « Nous ne sommes pas disposés à céder notre trône. On continue de rêver d’être au plus haut niveau et on est prêts à fondre sur nos adversaires. Il y a une très bonne ambiance au sein du groupe et nous sommes prêts à réaliser encore un grand coup », a déclaré l’entraîneur Adolf Nalletamby à Sports Nation (Seychelles).
Du côté féminin, c’est la formation de Saint-Denis Olympique de l’île soeur, qui s’était imposée lors de la dernière finale face aux Malgaches de Stef’Auto qui, pour rappel, avait une délégation de six joueuses uniquement.
Notons que les entraîneurs des deux autres équipes mauriciennes étaient injoignables. Le président de la zone 7, Kaysee Teeroovengadum, et son frère Bharun, président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), seront également présents à cette compétition.