Le vice premier ministre et ministre des Terres,  Showkatally Soodhun, et le ministre des Services financiers , Roshi Bahdain, ont consigné cet après-midi une déposition au Central CID contre le Directeur des Poursuites Publiques, Satyajit Boolell, Senior Counsel. Ce dernier est accusé d’avoir juré un faux affidavit dans l’affaire de la Sun Tan Hotels Saga et présenté en Cour suprême pour les besoins d’une injonction contre cette enquête. Les ministres ont demandé au Central CID d’ouvrir une enquête au criminel dans cette affaire car ils affirment qu’à aucun moment ils ont exercé des pressions sur l’ICAC  comme allégué au paragraphe 36 de l’affidavit.
Après la déposition des ministres, le directeur de l’Investigation de l’ICAC, Chimunlall Ghoorah, a été convoqué au Central CID en début de soirée pour confirmer s’il a tenu les propos qui lui sont attribués par le DPP dans l’affidavit au sujet des pressions pour une « Further Inquiry » dans cette enquête impliquant Satyajit Boolell.
De son côté, le VPM Soodhun a soutenu que le dossier Sun Tan Hotels est l’un des 44  faisant l’objet d’enquêtes au ministère et soumis à la police ou à l’ICAC. « Mo pena nanyen de personnel contre le DPP. Tout dimoune pareil. Mo pou san pitié mem si ène membre guvernman concerné », a-t-il dit en ajoutant que « mo pe dire la vérité. Vine dire la vérité ».
De son côté, Roshi Bhadain a rejeté les allégations du DPP au sujet des pressions et bie avoir quoi que ce soit à faire avec les démêlées du DPP avec l’ICAC. « Mo pa pou tolère servi noms dimounes kumsa », a-t-il dit.
Des développements sont à prévoir après l’interrogatoire du directeur de l’Investigation de l’ICAC au Central CID de ce soir…