Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a félicité la police pour la baisse du taux de criminalité. Il intervenait aux Casernes centrales, vendredi, lors de l’entrée en opération de 272 caméras de surveillance à Port-Louis et 68 autres à Grand-Baie. Par la même occasion, la police s’est vue dotée d’un nouveau système de communication digitale. Vingt-quatre stations de relais de base et 3 000 terminaux numériques reliés à un centre de contrôle sont désormais opérationnels aux Casernes centrales depuis vendredi.
Lors de son intervention, en présence de l’ambassadeure de la République populaire de Chine, Mme Bian Yanhua, et le Commissaire de Police par intérim, Ravine Sooroojebally, le Premier ministre a félicité la police pour le bon travail accompli, en faisant ressortir que « le taux de criminalité a baissé de 5,4% en 2007 à 4,1% en 2010 ». Tout en saluant cette performance, il a rappelé les efforts consentis afin d’aider la police dans son combat contre la criminalité.
Le Premier ministre a indiqué que l’entrée en vigueur du CCTV à Flic-en-Flac aura occasionné une baisse de 82% du taux de criminalité dans cette région. Parallèlement, l’entrée en opération des caméras de surveillance à Quatre-Bornes a fait descendre le taux de criminalité dans la ville des Fleurs par 24%. Il a aussi annoncé l’installation prochaine du CCTV dans les régions suivantes : le front de mer de Mahébourg, Trou-d’Eau-Douce, Ile-aux-Cerfs, les Villes-Soeurs, Goodlands, Flacq, Curepipe et Rose-Belle. Navin Ramgoolam a aussi remercié la République Populaire de Chine pour son assistance dans de nombreux projets.
Pour sa part, Mme Bian Yanhua a mis en exergue la coopération sino-mauricienne, qui fêtera son 40e anniversaire l’an prochain. Elle a aussi souligné que la destination mauricienne représente un attrait certain pour les touristes chinois.
À l’issue de la cérémonie protocolaire, qui s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités, le Premier ministre et les invités ont eu accès à la salle de contrôle des Casernes centrales et y ont pu suivre de près le fonctionnement des caméras de surveillance de Port-Louis et de Grand-Baie.