La Conférence Épiscopale de l’océan Indien (CEDOI), un événement annuel, se tient cette fois à Maurice et durera jusqu’au 7 septembre. Depuis le 30 août, les délégués laïcs des îles participantes se sont réunis pour se pencher sur le thème « La mission est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux. En ce temps de crises et de nouveaux défis comment l’Église se renouvelle et s’organise pour vivre la mission reçue du Christ ? »
Cette rencontre annuelle regroupe les évêques des îles de l’océan Indien : Réunion, Ile Maurice, Rodrigues, les Seychelles et les Comores. C’est l’occasion pour ces derniers de réfléchir ensemble aux questions touchant à la vie de leur diocèse et pays respectifs. La CEDOI a pour président Mgr Denis Wiehe, évêque de Port-Victoria, Seychelles. Les autres évêques y participant sont Mgr Maurice Piat, évêque de Port-Louis et vice-président de la CEDOI, Mgr Gilbert Aubry, évêque de Saint-Denis, Réunion, Mgr Alain Harel, vicaire apostolique de Rodrigues et Mgr Charles MahuzaYava, administrateur apostolique des Comores.
Pour rappel, c’est en 1973 que Mgr Jean Margéot, alors évêque de Port-Louis, propose à ses confrères des Seychelles et de La Réunion de se réunir une fois par an en vue de partager leur travail et projets. La rencontre fut dans un premier temps connue comme « l’Inter-Îles des Évêques » et se tenait de manière informelle.
En 1976, ce regroupement est reconnu par le Saint-Siège qui lui donne le nom de « Zone pastorale Sud Ouest Indien » comprenant la Réunion, Maurice, Rodrigues, les Seychelles et les Comores.
L’événement devient la Conférence Episcopale des Iles de l’océan Indien en 1985. Il obtient une représentation au Synode des évêques à Rome et au symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et des îles adjacentes (SCEAM).
Et, en vue d’une représentation élargie des diocèses de l’océan Indien, les évêques ont associé leurs vicaires généraux aux travaux de la CEDOI comme membres réguliers.
Si la CEDOI est une des plus petites conférences épiscopales au monde, elle est une des plus variées de par sa situation plurinationale et pluriculturelle. Elle est présente sur des territoires très différents : un Département français, une République Islamique, une Communauté territoriale française, et des Républiques faisant partie du Commonwealth. La CEDOI représente environ un million de catholiques.
Cette assemblée annuelle se déroule soit à l’Île Maurice, à Rodrigues, à La Réunion ou aux Seychelles, à tour de rôle. Y sont invités le Nonce Apostolique et un représentant de l’épiscopat malgache. L’assemblée annuelle est précédée d’une session de trois jours sur un thème choisi par les évêques et à laquelle participent des délégations de prêtres, religieux et laïcs venant des différentes îles. Cette session est appelée l’Avant-CEDOI. Suite à cette réflexion partagée entre les délégués et les évêques, il ressort souvent un message ou une déclaration donnant des orientations à la pastorale des îles.