En décembre 2002, Cédric Ségeon, un jeune Français de 16 ans à peine, passé jockey professionnel (août), était invité par le Mauritius Turf Club pour évoluer parmi les “Young Stars” (aux côtés des Mauriciens Rye Joorawon et Yashin Emamdee, de l’Australien Shaun Mc Gruddy, des Sud-Africains Marco Van Rensberg et Nathan Danster, du Hongkongais Paul Chan Nim Kun et de la cavalière australienne Alana Sanson, alors que le plateau des “stars” était constitué du Britannique Jimmy Fortune, de l’Italien Mirco Demuro, des Australiens Corey Brown et Chris Munce, du Sud-Africain Jeffrey Lloyd et des Français Thierry Tulliez et Dominique Boeuf, entre autres. Le tricolore tira son épingle du jeu et s’offrit une victoire mémorable avec West Bar None — sous les couleurs de l’écurie Maigrot, disparue du paysage hippique en cette fi n de saison — parmi ses trois montes allouées.
Aujourd’hui, douze ans après, Ségeon revient pour une deuxième participation à ce weekend hippique international, devenu un rendez-vous majeur au Champ de Mars. Avec cette fois le statut de jockey champion de Maurice 2014.
Entre-temps, le gamin a beaucoup mûri. Il est devenu un véritable globe-trotter en allant exercer ses talents en Belgique, Tunisie, Malaisie, à Macao, en Afrique du Sud, Singapour et au Qatar avant de poser ses valises au Champ de Mars en 2010 pour le compte de l’écurie Maingard. Il signa chez l’établissement Patrick Merven en cours de saison 2011 pour ne plus le quitter. Cette année, outre la Cravache d’Or avec 39 victoires, il améliora son record qui était de 35 gagnants la saison dernière.
« Même si je n’ai jamais été couronné jockey champion, j’ai toujours été dans le Top 3. Ici comme ailleurs…», nous disait-il lors de la traditionnelle présentation d’avant-saison en mars dernier. Neuf mois plus tard, il aura franchi un nouveau palier en s’offrant le titre au Champ de Mars. Douze ans après, franchira-t-il une autre étape dans ce week-end international ? Réponse dimanche, aux alentours de 18h…