C’est en la présence du président de la République, Rajkeswur Purryag, qui a rappelé en toute humilité ses années d’études au collège Adventiste, que cet établissement scolaire a conclu les festivités qui ont marqué durant la semaine écoulée la célébration de son 65e anniversaire. Ce fut l’occasion de mettre en relief la qualité de l’éducation dispensée dans cette école confessionnelle fondée en 1949 par le Suisse Henri Evard, docteur ès sciences de l’Université de Genève. La cérémonie d’action de grâce de ce samedi 31 mai s’est aussi signalée par le lancement d’un ouvrage du Dr Henri Evard, réunissant les souvenirs de ses deux séjours à Maurice, de 1949 à 1953, puis de 1957 à 1962, sous le titre « Des années bien pleines – Souvenirs d’un missionnaire à l’Ile Maurice ». Les invités se sont aussi recueillis dans le nouveau ‘Hall of Fame’ où sont exposés les photos du fondateur-directeur et des directeurs qui lui ont succédé ainsi que de belles photos d’époque.
Après l’hymne national, l’aumônier du collège, Doanne Tigresse, a conduit l’assemblée dans la prière, laissant ensuite la place à Mmes Dhanie Auguste et Ginette Catherine, respectivement manager et rectrice, pour qu’elles puissent s’adresser à l’auditoire réuni sous l’immense chapiteau dressé sur le campus. Outre le président de la République, invité d’honneur en la circonstance,  l’auditoire comprenait Mgr Ian Ernest, évêque de Maurice et archevêque de la Province de l’Océan Indien, le pasteur Patrice Allet, président du Diocèse adventiste, ainsi que le secrétaire-général de ce diocèse, M. Murvin Camatchee, président du conseil d’administration de la Société Biblique de Maurice, l’adjoint au maire de Vacoas-Phoenix, M. S. Dindyal, le député de l’endroit, M. Patrick Assirvaden, des anciens directeurs du collège, dont MM. Marc Michel et Daniel Guého (qui ont tous deux enseigné à l’ouverture du collège), M. Yougasswar Gukhool.
Se trouvaient aussi dans l’assistance des anciens managers dont MM. Bernard Rivet et Mahen Neeliah, des anciens enseignants, dont Mme Violette Kisnorbo, Robert Dick et Osman Gobindram, d’anciens membres du personnel enseignant, dont MM. Jacques Noblet et Robin Goness, les membres du personnel actuel ainsi que de nombreux élèves de la présente promotion et anciens élèves. Sans oublier les présidents de l’association des anciens élèves et de l’association des parents/enseignants, MM. Jean-Claude Malayandee et Yvan Rivet respectivement. La chorale de l’école et la chorale du personnel ont donné le meilleur d’elles-mêmes pour créer l’atmosphère propice au recueillement, à l’adoration et à l’hommage.
Les valeurs doivent primer sur toutes les autres considérations
Dans son allocution, l’adjoint au maire M.S. Dindyal a rappelé avoir été l’invité d’honneur du collège pour le lancement d’un ouvrage biographique sur le premier concierge de cet établissement, M. Mardaymootoo Nursoo (plus connu sous le nom de Tamby) et l’inauguration d’une salle d’études, le « Tamby Study Room », en mémoire de cet employé exemplaire, fidèle au poste comme la boussole l’est au pôle. L’adjoint au maire s’est réjoui de la présence d’une institution aussi prestigieuse que le collège Adventiste dans la périphérie de la ville de Vacoas-Phoenix. Dans son discours, fustigeant les maux qui nuisent à la santé morale de la société, le président de la République, Rajkeswur Purryag, a insisté sur le fait que l’éducation, avant d’être une quête effrénée de l’excellence académique (une bonne chose en soi) doit être tempérée et équilibrée par la transmission des valeurs, ce qui est central à la philosophie de l’éducation adventiste.
Hommage à René L’Homme et aux anciens élèves
C’est en présence d’Hervé L’Homme, neveu de René L’Homme, qu’hommage a été rendu à ce dernier qui a eu la géniale idée d’avoir un établissement éducatif adventiste dans l’île. Toute la cérémonie était relayée par Skype à sa fille Florise qui se trouve à l’étranger. La circonstance se prêtait bien pour feuilleter le registre de l’école et voir les noms des premiers élèves ayant fait la fierté du collège, parmi Said Lalloo (1949) qui est le premier élève à décrocher en 1950 le Cambridge School Certificate, Jean-Paul Evard (1949), le premier Grade One de l’école en 1952 qui doubla la mise en se classant parmi les dix meilleurs candidats de l’île alors que Dipnarain Manna sera le premier élève de nationalité mauricienne à obtenir le Grade One en 1955, homologuant ainsi le Grade One de Jean-Paul Evard, obtenu en 1952. Ces bons résultats publiés dans la presse locale contribuent considérablement à asseoir la réputation de l’école.
Toutes ces évocations et beaucoup d’autres se trouvent dans le livre qui a été lancé par le président de la République en ce jour d’action de grâce, ouvrage qui a pour titre « Des années bien pleines – Souvenirs d’un missionnaire à l’île Maurice » dont l’auteur n’est autre que Dr Henri Evard, fondateur et premier directeur du collège. Cet ouvrage a pu être édité avec le soutien de nombreux sponsors, dont Thod Marketing Ltd, Appautoparts, BM Bookcentre, l’Institute of Information Technology représentés respectivement par MM. Tangavel Thodda (aussi conseiller et ex-maire de Vacoas-Phoenix), Vijay Appa, Neguib Lallmohamed et Krishna Murday. Après la partie protocolaire, le président du Diocèse adventiste de Maurice, le pasteur Patrice Allet, a énuméré les multiples raisons que la Bible donne pour rendre grâce dont la réussite institutionnelle, la résilience, parmi d’autres, et a insisté sur le souvenir, ingrédient essentiel à la construction de l’avenir et au devenir de tout projet. La lecture de la Bible a été faite par le maître des cérémonies, Caroll Prayag, recteur adjoint du collège.