La direction de la HSBC à Maurice se félicite de la réglementation efficace de notre centre financier et estime que le pays est dans une position idéale pour jouer un rôle de premier plan en tant que hub pour l’Afrique et l’Inde. C’est ce qu’a fait ressortir le nouveau CEO de la banque, Alastair Bryce, lors d’une réception offerte, jeudi soir, au restaurant Opium, Bagatelle, pour célébrer la Fête du Printemps.
En présence de quelque 30 invités de la communauté sino-mauricienne, dont des opérateurs de divers secteurs économiques, Alastair Bryce a soutenu que Maurice est non seulement un centre financier ayant un cadre réglementaire efficace mais qu’il y a aussi un engagement public de se conformer aux normes internationales établies de surveillance du marché. Il a fait allusion ici aux normes prescrites par le comité de surveillance bancaire de Bâle, l’Organisation pour la Coopération et le Développement Économique (OCDE) et le Groupement d’Action Financière (Financial Action Task Force).
« I hope HSBC can deliver on its ambition to be the leading international bank serving the global business space and I know you can count on the full support of my executive team here in Mauritius and via them to HSBC’s global network », a déclaré Alastair Bryce.
Le nouveau CEO a laissé entendre que ses premières impressions de Maurice sont que le pays est idéalement placé pour prendre avantage du rôle clé qu’il peut jouer dans le développement du commerce sud-sud. « Maurice jouit d’un avantage géographique en tant que hub pour l’Afrique et l’Inde qui, selon moi, va jouer de plus en plus une part importante dans le paysage économique global », a poursuivi le CEO de la HSBC. Alastair Bryce a cependant reconnu qu’il y a des défis à relever mais a ajouté que des opportunités sont aussi à exploiter. Reprenant le message du Group CEO, Stuart Gulliver, il a tenu à remercier les clients de la banque pour leur soutien et leur confiance au fil des années.
« It is true to say that without trust, we have no business », a observé le CEO. La HSBC, devait-il souligner, continuera à accompagner sa clientèle et à répondre à ses attentes en termes de services rapides et efficaces. La HSBC, a fait ressortir Alastair Bryce, s’évertue à bâtir des relations à long terme et stables avec ses clients, tout en faisant montre de prudence au niveau de l’octroi des crédits et de la gestion des capitaux. « Over the years, HSBC has faced change in all forms — revolutions, economic crises, new technologies — you name it. But we have always adapted to survive », a-t-il dit. Notons que le nouveau CEO compte une trentaine d’années de service au sein du groupe HSBC.
Les invités à la réception offerte par la HSBC pour marquer l’arrivée de l’Année du Serpent ont été accueillis par la traditionnelle danse du dragon et des pétarades. « This year is one meant for steady progress and attention to detail », a-t-il expliqué, laissant entendre que ce sont des qualités dont les banquiers et leurs clients ont besoin.