Il avait promis qu’il ne profiterait pas des plates-formes religieuses pour faire de la politique. Néanmoins il y a certaines choses qui méritent d’être soulignées pour l’unité de la société. C’est l’excuse faite par le Premier ministre jeudi, à Moka — lors de la cérémonie officielle organisée par la Mauritius Marathi Mandali Fédération, marquant la fête Ganesh Chaturthi —  quand il a fait une sortie en règle contre «ce ki pe déclare anges alors qui zot inn fer crime are sa pays-la.» Mettant l’accent sur le fait que «comme toutes les routes mènent à Rome, toutes les religions mènent à un seul Dieu», sir Anerood Jugnauth a plaidé pour la tolérance entre les différentes religions et les différentes communautés qui font la beauté de notre pays.
Certes Maurice est un pays béni des dieux, mais c’est dans l’unité que le pays pourra progresser, dit SAJ, déplorant les guerres qui sont en train de détruire des peuples à travers le monde. Les religions sont importantes, dit le PM, rappelant l’importance de maintenir les valeurs spirituelles. «Lorsque l’immoralité et l’intolérance font surface, c’est dans le conflit et la guerre que certains cherchent la solution. Or, j’ai toujours soutenu qu’il fallait aspirer à l’unité dans la diversité», dit-il. Il insiste que la priorité du gouvernement et de toutes les familles mauriciennes, ainsi que  des associations socioculturelles, doit être de préserver la paix. «Nous devons préserver les valeurs inculquées par nos ancêtres et passer le flambeau à la génération future, car notre devoir est aussi de protéger la jeunesse et de lui inculquer les bonnes valeurs», dit-il. Pour le chef du gouvernement «si nous sommes intolérants envers les autres, si nous cautionnons l’immoralité de certains et si nous agissons en tant qu’irresponsables, nos enfants feront comme nous, et cela aura une répercussion sur l’ensemble du pays».  Il assure que son gouvernement  prend des actions appropriées pour mettre à l’aise chaque communauté.
Rappelant que le Dieu Ganesh est le Dieu de la sagesse et de l’intelligence et également celui qui enlève les obstacles, SAJ estime que lorsque l’immoralité devient une menace, c’est dans la prière qu’on trouve la solution. Et les organisations religieuses et socioculturelles ont un rôle extrêmement important à jouer pour protéger l’image de notre pays comme un havre de paix. Il rappelle également que chaque Mauricien doit jouer son rôle pour consolider l’unité.
Parole donnée, parole sacrée
Outre la paix, le gouvernement oeuvre aussi au progrès du pays, dit le PM. S’appuyant sur les valeurs enseignées par le Dieu Ganesh, il fait ressortir que l’une des vertus prônées par l’hindouisme est le respect de la parole donnée. «J’ai donné ma parole que j’apporterai le développement dans chaque maison de notre population et que le miracle de 1983 se reproduira. Et je respecterai ma parole», assure-t-il. Il insiste une fois de plus, cependant, qu’il faut être patient pour que le peuple puisse récolter les fruits du travail accompli par le gouvernement. Invitant la population à à «utiliser son esprit pour faire la différence entre le bien et le mal», il l’a mise en garde contre les forces occultes et lui a demandé de rester vigilante.