Les manifestations officielles pour marquer le 11e anniversaire de l’autonomie de Rodrigues, hier à Grande-Montagne, se sont déroulées dans la ferveur populaire avec le déplacement d’une foule nombreuse. Le ministre de Rodrigues et leader du MR, Nicolas Von Mally, et le Minority Leader Gaëtan Jhabeemissar étaient également présents à la cérémonie officielle. Le Chief Guest à ces célébrations était le Premier ministre adjoint, Rashid Beebeejaun, qui s’est vu octroyer la médaille de la citoyenneté d’honneur de Rodrigues par le chef commissaire de l’Assemblée Régionale, Serge Clair. Une dizaine d’autres personnalités, dont la vice-championne du monde de boxe française Anne-Jelina Bégué, et deux associations, soit celle des écoles maternelles et celle des handicapés de Rodrigues, ont aussi été récompensés en cette occasion solennelle.
Le chef commissaire a saisi l’occasion de son discours officiel devant la foule à Grande-Montagne, après la cérémonie de dépôt de gerbes au monument de l’Autonomie, pour souligner l’importance cette étape dans l’épanouissement politique de Rodrigues. « Lotonomi de Rodrigues li pa zis lor papye. Mé li dan lavi la popilasyon Rodrigues. Li dan so konba ki finn mené pandant 25 ans », a-t-il déclaré.
Serge Clair s’est déclaré convaincu qu’il peut compter sur le Premier ministre, Navin Ramgoolam, avec qui il partage assez régulièrement sa vision du développement de Rodrigues. Il a exprimé le souhait que la spécificité de Rodrigues soit davantage privilégiée dans le processus de prise de décisions au niveau du gouvernement central. « Ena désizyon ki pran pou Maurice kan diskit budze, li pa neseserma aplik lor Rodrigues. Nou bann besoin dan Rodrigues li pa parey kouma bann besoin dan Maurice », a-t-il fait comprendre à ce chapitre.
Konba kont la povreté
Le chef commissaire a lancé un appel aux Rodriguais pour que l’autonomie soit appliquée dans toute sa plénitude dans la vie de tous les jours. « Aujourd’hui, les Rodriguais commencent à prendre conscience que les solutions des problèmes de Rodrigues se trouvent à Rodrigues et dans la volonté même des Rodriguais. Nous ne pouvons pas trop dépendre des autres pour nous tirer de la pauvreté. Nous devrions faire preuve de volonté pour assumer nos responsabilités. Zordi konba kont la povreté passe par linformasyon, la formasyon et la débrouillardise », s’est-il appesanti.
En conclusion, Serge Clair a avancé que « l’autonomie obtenue de Maurice veut tout simplement dire : mo mett Rodrigues dan to lamain. Montré seki to kapav fer pou fer so developma avek to lintelizans ek to lespri dan la discipline, la solidarité ek dans le respect de lanvironma ».
De son côté, le Premier ministre adjoint a partagé des confidences de Navin Ramgoolam au sujet de Rodrigues, à savoir que « pa pou éna deux kalité sitwayen dan enn mem répiblik. Tou désizyon bizin pran Rodrigues pou Rodrigues ». Il a fait état des grands défis de développement qui attendent Rodrigues en évoquant la connectivité, soit par le truchement des travaux d’extension à la piste d’atterrissage pour accueillir de plus gros porteurs, le développement portuaire pour l’accostage des paquebots, la pose de câbles optiques, et également le développement de l’entrepreneuriat, de l’agriculture, du tourisme et des ressources marines.
Rashid Beebeejaun s’est félicité de l’avance accumulée par Rodrigues aux dépens de Maurice en matière d’exploitation de sources d’énergie renouvelables et dans le domaine sportif. « Serge ek Nicolas touzour koz sa ek dir ki bizin ran omaz pou bann kalité banne Rodriguais kouma honnêteté, gentillesse, courtoisie ek sinsérité », a-t-il ajouté en guise de conclusion.
Après la partie proticolaire, un spectacle populaire s’est déroulé de 13h30 à 16h avec différentes animations culturelles et de danses traditionnelles animées par des membres des associations de Rodrigues et des élèves des cycles primaire et secondaire, des défilés de chars et des démonstrations des membres de la force policière. En clôture, une finale de football remportée par Baladirou 1-0 contre St Étienne Roche-Bon Dieu.