Le ministre de l’Environnement Raj Dayal a consigné une déposition pour diffamation criminelle contre Arvin Boolell, le porte-parole du Parti travailliste avec le retrait temporaire de Navin Ramgoolam du leadership du Ptr. Il a demandé au Central CID d’ouvrir une enquête au pénal contre Arvin Boolell suite à une déclaration de ce dernier sur une des radios privées selon laquelle il avait été condamné pour corruption.
Le ministre Dayal est arrivé au QG du Central CID vers les 8 heures 15 pour enregistrer sa déposition, qui a duré un peu plus d’une heure. « Je demande à la police d’agir car Arvin Boolell, intervenant sur une radio privée, m’a accusé d’avoir été condamné pour corruption. Je dois faire ressortir que je n’ai jamais été condamné pour le délit de corruption et je n’ai jamais été pris en contravention », devait-il déclarer catégoriquement au Mauricien avant d’aller rendre une visite de courtoisie au nouveau commissaire de police par intérim, Mario Nobin, qui a pris ses fonctions officiellement à partir de ce matin.
Avant de convoquer le porte-parole du Parti travailliste pour interrogatoire, le Central CID doit se rendre dans les locaux de la station de radio en vue d’obtenir une copie officielle de l’enregistrement de l’émission incriminée.