La mémoire de Rabindranath Tagore, qui fut tour à tour poète, dramaturge, peintre, musicien, compositeur et pédagogue a été honorée la semaine dernière au Centre culturel Indira Gandhi à Phoenix.
La philosophie de Gurudev, qui était d’encourager le dialogue interculturel, le rapprochement entre les peuples et les valeurs universelles de fraternité a été mise en exergue lors de ce spectacle haut en couleur.
Plusieurs artistes dont des danseurs, danseuses, des déclamateurs et des instrumentalistes étaient sur scène. Le spectacle monté par Pratik Ghosh a été un grand moment d’émotions où le public a eu l’occasion d’apprécier les talents de Zakir Hussain au tabla, Abed Lallmohamed au khol et Y. Sammukhiya au clavier. Les poèmes de Tagore ont été déclamés avec brio et des extraits de ses pièces ont été présentés par des artistes. Ainsi, l’extrait de Kabuliwala a été joué par Pratik Ghosh, Anjani Kumar, Srijan Jhinga, Sonia Bose Sharma et Shristi Ganguli dans les rôles principaux. Dans l’autre pièce, The Parling Curse, Afsar Jafar Mulla a donné la réplique à Ashish Beesoondial. C’est une histoire basée sur l’épopée du Mahabharata. Radhika Pokanati, Sucharita Gooroochurn, Hansa Gohin, Prachi Badjate, Anusha Devi, Yash Dhonow ont également dansé sur les rythmes de Phule Phule Dolay Dolay, Mor Bina Othay Kon Suray Bajay et Mamo Chittay Niti Nittay.
Le spectacle s’est déroulé en présence du haut-commissaire indien à Maurice, Anup Kumar Mudgal, son épouse Savita et du haut-commissaire du Bangladesh, Sabir Ahmed Chowdhury.