Après deux ans de parcours à Rose-Hill, le Centre OpenMind se situe désormais à Quatre-Bornes, dans l’angle de la Rue Victoria et de la Rue Leconte de Lisle. Jeudi dernier a eu lieu l’inauguration de cet établissement spécifiquement adapté aux personnes en souffrance psychologique. Le OpenMind est né de l’engagement de Marylène François, fondatrice du centre, de construire un établissement thérapeutique afin d’accueillir des personnes handicapées mentales. Il répond au besoin de doter le pays de structures permettant un accompagnement adapté à ces personnes. L’inauguration de cette organisation non-gouvernementale (ONG) s’est faite en présence, entre autres, du président de la République, Kailash Purryag et du président du centre, Iqbal Rajahbalee.
OpenMind, qui offre un service global d’aide psychologique, compte actuellement 58 bénéficiaires dont le nombre d’enfants est supérieur à celui des adultes. L’équipe thérapeutique y propose tout un programme d’aide à travers l’art-thérapie, le bien-être, l’hortithérapie et les métiers d’art, ainsi que des sessions et des ateliers — le tout adapté aux besoins spécifiques de chacun.
Marylène François explique qu' »il n’y a à Maurice seulement deux neuropsychologues, et nous avons chez nous le seul neuropsychologue spécialisé en art-thérapie qui effectue également des tests psychologiques ». Dans sa démarche de la prise en charge des personnes en souffrance psychologique, OpenMind peut se vanter d’être le seul établissement à offrir un service d’évaluation, de tests et de suivi psychologique accessibles à tous.
L’hortithérapie ou les bienfaits du jardinage
?Les plantes sont connues pour avoir des vertus thérapeutiques. Ainsi, OpenMind propose des ateliers de jardinage qui a non seulement un objectif thérapeutique, mais vise également à aller dans un sens écologique. À travers une agriculture bio, les bénéficiaires du centre pourront bientôt à Ébène s’occuper eux-mêmes de planter des légumes et des plantes médicinales et endémiques. Autre bienfait plus méconnu, le jardinage préserve l’individu du repli sur soi et de la solitude, en particulier dans les jardins partagés.
En raison du badamier qui se trouve dans la cours de l’établissement, une boutique solidaire mettra en vente toutes les créations des produits d’artisanat des personnes du centre.
MindSet
?Le Centre OpenMind offre par ailleurs un atelier appelé MindSet pour les enfants déscolarisés en raison de leurs troubles psychologiques. C’est un atelier quotidien d’apprentissage en complémentarité avec le suivi psychologique où une éducatrice bénévole, une psychologue, un Care Officer et les animateurs prennent en charge un petit groupe d’enfants.
Dans son discours, le président de la République a salué et félicité l’initiative du Centre OpenMind : « Je suis heureux de noter qu’OpenMind travaille en faveur de l’intégration des personnes souffrant de troubles psychologiques (…) OpenMind devrait être félicité pour apporter une lueur d’espoir dans la vie de ces personnes. »