La médiclinique de Goodlands a ouvert ses portes jeudi au Morcellement New Goodlands, non loin du Friendship College Girls, dans un bâtiment flambant neuf de deux étages d’une superficie de 1 718,7 mètres carrés. Le coût du projet, qui avait démarré en février 2013, est de Rs 76 millions. La médiclinique desservira une région de 50 000 habitants dans le nord de l’île. Elle sera ouverte de 8 h à 18 heures du lundi au dimanche. Le ministre Lormus Bundhoo, député  de Grand-Baie/Poudre-d’Or, a, lors de l’inauguration de centre médical, déclaré qu’une quatrième médiclinique sera construite à Bel-Air et une cinquième à Stanley, Rose-Hill, sur des terrains déjà acquis, après celles de Plaine-Verte, Triolet et Goodlands. Une médiclinique verra également le jour dans l’avenir à Floréal, Curepipe. Le but, dit-il, est de décongestionner les hôpitaux régionaux. Le ministère de la Santé négocie actuellement avec l’université française de Bordeaux pour la formation de spécialistes en Primary Health Care pour travailler dans les Area Health Care Centres. Dans le long terme, précise le ministre, cela débouchera sur un système de médecins de famille.
« La médiclinique fonctionnera comme un filtre.  C’est le médecin qui décidera s’il faut référer un patient à l’hôpital le plus proche ou non, selon les cas. Une ambulance sera attachée à la médiclinique de Goodlands. L’ouverture de médicliniques régionales a pour but de réduire la pression sur les départements Accident and Emergency (Casualty) des hôpitaux », a indiqué le ministre de la Santé. « Nous sommes en train de réorganiser nos services de santé pour les 20 prochaines années en tenant compte du fait que nous avons une population vieillissante », a-t-il poursuivi. L’autre politique du gouvernement, dit-il, est de promouvoir les hôpitaux spécialisés, dont un nouvel hôpital des yeux et un Women and Child Health Institute, qui sera attaché à l’hôpital nu Nord, à Pamplemousses.
Par ailleurs, l’ancien dispensaire de Goodlands n’est plus opérationnel depuis jeudi. A la médiclinique de la région, les patients pourront être examinés par un médecin 7/7 jours, de 9h à 18h, y compris les jours  fériés. Les prises de sang auront lieu les mardis et les mercredis. Les autres services de l’établissement sont la gynécologie obstétrique, une salle pour l’allaitement maternel, la pédiatrie, la néonatalogie, la maternité, les soins dentaires, la psychiatrie – avec le concours de “visiting specialists” –, le family planning, la diététique, la pharmacie, la vaccination,  une unité des maladies non transmissibles, un laboratoire, la radiographie et l’échographie. Deux salles de “day care” – une pour les hommes et l’autre pour les femmes – sont dotées de trois lits chacun.  
Le coût du bâtiment et des équipements est de Rs 70,1 millions sur un terrain de Rs 6,6 millions. Des caméras de surveillance y fonctionnent 24/24h et le parking a une capacité d’accueil de plus de 100 véhicules. Le ministre de la Culture, Mookhesswur Choonee, député de la région, a qualifié le nouveau centre de santé de « bijou ». Anand Bahadoo, président du District Council de Rivière-du-Rempart, était également présent lors de l’ouverture du centre médical.