Sollicitée pour abriter cette manifestation continentale suite au désistement de l’Afrique du Sud, Maurice a donc été à la hauteur des espoirs placés en elle. Le fait d’avoir pu relever ce défi en rien que deux mois a d’ailleurs été au centre des allocutions des différents intervenants, Hamad Kalkaba Malboum, président de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA), Devanand Ritoo, ministre de la Jeunesse et des Sports, et Vivian Dinan, président du comité organisateur.
En présence du président de la République, Kailash Purryag, qui a déclaré la compétition ouverte, Hamad Kalkaba Malboum a donc loué les mérites de Maurice d’avoir pu organiser plusieurs éditions des championnats d’Afrique. « Il s’agissait d’un grand défi à relever par l’île Maurice, reconnue au niveau continental comme une locomotive et un modèle en matière de développement de l’athlétisme en Afrique. » Il aura des mots particuliers pour Vivian Gungaram, vice-président de la CAA, « pour son soutien inestimable accordé dans des moments souvent difficiles. »
De son côté, Devanand Ritoo a soutenu que Maurice a toujours été à la hauteur au niveau de l’organisation de différentes compétitions continentales, de même que lors de la tenue du séminaire des secrétaires généraux de l’ACNOA et du congrès de la Fédération internationale de football. « Nous ressentons une grande fierté à répondre à ces différentes demandes afin d’apporter notre contribution à l’édifice du sport africain. »
Quant à Vivian Dinan, il a tenu à remercier tous ceux qui ont apporté leur soutien au niveau du comité organisateur. « Vous êtes la preuve qu’il existe encore des hommes et des femmes de bonne volonté dans ce pays », leur a-t-il déclaré.
Après la prestation de serment des athlètes et officiels, des médailles et certificats ont été remis à ceux qui ont aidé à la promotion de cette discipline. Une remise de récompenses qui cadrait avec les cent ans de la Fédération internationale d’athlétisme et qui a été effectuée par Jeewajee Isram, représentant de cet organisme. Ont ainsi été récompensés : Daniel André, Margaret Félicité, Myrna Lapierre, Armand Maudave, Vivian Gungaram, feu Goinsamy Seeneyen, représenté par son fils, et feu Jacques Dudal, représenté par Judex Lefou.
Il est à souligner que l’hymne national a été interprété par les jeunes de Terre de Paix, alors que le drapeau de la CAA a été hissé au haut du mât par les éléments de la Special Mobile Force.