La cérémonie d’ouverture marquant le coup d’envoi officiel du World Junior Circuit s’est tenue hier, au centre national de tennis de table à Beau-Bassin. Si le spectacle a été écourté en raison d’une rencontre âprement disputée, tous les intervenants ont saisi la balle au bond pour féliciter l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) pour avoir relevé le défi que représentait une telle compétition.
De Khaled El-Salhy, président de la Confédération africaine de tennis de table (CATT) au ministre de la Jeunesse et des Sports Yogida Sawmynaden, en passant par Philippe Hao Thyn Voon, président du Comité olympique mauricien (COM), tous ont reconnu le travail abattu depuis que Maurice a hérité de l’organisation de cette compétition. Dans son allocution, le président de la CATT a fait remarquer que Maurice a prouvé qu’elle disposait d’une pépinière de talents. « En acceptant d’abriter la compétition, Maurice a démontré son intérêt pour la détection et le développement des talents », a-t-il déclaré. Selon lui, la Fédération internationale n’oubliera que Maurice a su relever le défi. « L’ITTF apprécie cela et remercie le peuple et le gouvernement mauricien d’avoir contribué à ramener ce tournoi sur votre sol. »
De son côté, Philippe Hao Thyn Voon, lui-même un ancien pongiste, a fait ressortir que ce tournoi devrait être l’occasion pour les pongistes de s’améliorer. « Je vous souhaite de profiter pleinement de l’opportunité qui vous est offerte de progresser. Il y a en face de vous des adversaires qui ont un excellent niveau et je suis sûr que vous allez acquérir de l’expérience », a-t-il souligné. Quant au ministre de la Jeunesse et des Sports, il a souhaité que de nouveaux champions mauriciens émergent à l’issue du tournoi. « C’est avec une grande fierté que nous accueillons les pongistes venant des quatre coins du monde et je souhaite de tout coeur que les jeunes arrivent à se situer et à émerger comme les champions de demain. C’est la beauté du sport. Celle d’unir des peuples de culture différente. Je tiens d’ailleurs à féliciter l’AMTT pour le travail abattu », a encore déclaré Yogida Sawminaden.
De son côté, Vimal Basanta Lala, directeur de l’organisation, lui, a surtout voulu retracer le parcours qui a motivé l’AMTT à proposer sa candidature pour l’organisation de ces deux évènements. Le catalyseur a été, dit-il, la médaille d’argent de Wassiim Gukhool et d’Isabelle Chowree aux Jeux d’Afrique de la Jeunesse, à Gaborone, au Botswana. « C’est à partir de là que tout a commencé. Nous avons voulu exploiter cette médaille et exposer nos joueurs à plus de compétitions de haut niveau ». Rappelant les liens qui unissent les pays de la région, le directeur de l’organisation a également tenu à saluer la présence des joueurs venus d’Europe et d’Asie.
La compétition a commencé hier matin, avec le tournoi par équipes en cadets (hommes et dames) et juniors (hommes et dames). On note cependant l’absence du Nigéria et de la Lybie, qui avaient pourtant signifié leur intention d’être présents. Les finales se tiendront aujourd’hui à partir de 17 h 30, au centre national de tennis de table, à Beau-Bassin.