Le Premier ministre Navin Ramgoolam fera sa première sortie publique de l’année à l’occasion de la cérémonie organisée au Collège Royal de Curepipe pour marquer le centenaire de cette organisation. Il y dévoilera une plaque commémorative.
Le discours de Navin Ramgoolam qui, comme son père SSR, a fréquenté cette prestigieuse institution scolaire, est attendu avec intérêt. Cela d’autant qu’un groupe composé des « old royals » se propose de faire son entrée dans la scène politique locale bientôt.
La sortie de Navin Ramgoolam intervient après les secousses qui ont marqué l’Alliance gouvernementale ces dernières semaines et dont le dénouement a fait l’objet de deux communiqués publiés simultanément dans l’après-midi de samedi.
Les communiqués avaient tenu en haleine les observateurs politiques pendant toute la journée de samedi. Leur publication, annoncée initialement pour 10 h, est intervenue vers 16 h. Celui émis par le bureau du Premier ministre a fait mention de la deuxième rencontre, la semaine dernière, entre le Premier ministre Navin Ramgoolam et son VPM et ministre des Finances Xavier-Luc Duval après la réunion du conseil des ministres vendredi. Il nous apprend que le Premier ministre et le vice-Premier ministre « ont convenu de continuer à travailler ensemble pour le bien-être des Mauriciens, pour la croissance et pour l’unité nationale comme cela a été le cas pendant les quinze ans durant lesquels ils ont été associés ». Les deux dirigeants ont également indiqué avoir « abordé les événements sur l’échiquier politique ». « D’un commun accord, ils ont constaté qu’il s’agissait d’un problème interne au PMSD et le Premier ministre respecte la position de son partenaire. » Le communiqué ajoute que le vice-Premier ministre a fait ressortir qu’il n’a jamais exercé aucun chantage à l’égard du chef du gouvernement et a donné l’assurance qu’il n’y a eu aucune rencontre entre lui et les dirigeants de l’opposition. Le Premier ministre a réitéré « que l’avenir du pays et le bien-être des Mauriciens demeurent ses priorités ».
Pour sa part, Xavier-Luc Duval a dans son communiqué confirmé la rencontre entre le Premier ministre et lui afin de passer en revue la situation politique et d’établir les priorités du gouvernement pour l’année.
« Celles-ci consistent principalement à consolider l’unité nationale et à intensifier les actions pour encourager davantage la croissance économique », souligne le communiqué qui insiste sur le fait qu’il n’a jamais rencontré les dirigeants de l’opposition et qu’il n’a jamais exercé un chantage quelconque à l’égard du Premier ministre. Il souligne également que le PMSD continue son travail dans la solidarité au sein de l’alliance en vue de réaliser le programme gouvernemental et les mesures budgétaires.
La démarche de Xavier-Luc Duval a été largement commentée par le public durant le week-end notamment par l’opposition. Sir Anerood Jugnauth a estimé que Xavier-Luc Duval nage dans la contradiction alors que Paul Bérenger estime, lui, que le ministre des Finances a craqué sous la pression et qu’il n’a fait que reculer pour mieux sauter. Pour lui, au niveau du gouvernement « le ver est dans le fruit ».