Olivier Bancoult, chef de file du Groupe Réfugiés Chagos, a décidé de faire appel devant la Cour suprême de Londres contre un jugement rendu par les Law Lords de la Chambre des Lords en 2008. « They are going to the supreme court in London to challenge a decision made six years ago by the House of Lords which dashed their hopes of returning home to their native islands in the Indian Ocean », écrit le  Guardian dans son édition d’hier.
Les Chagossiens ont été expulsés de leurs îles natales il y a 40 ans. Depuis, ils ont toujours milité pour leur retour. Or, en 2008, les Law Lords avaient renversé une décision de la Haute Cour de Londres et la Cour d’appel les autorisant à retourner aux Chagos. Selon la presse britannique, Olivier Bancoult demande maintenant que « the three-to-two majority ruling in favour of the foreign secretary should be set aside ». Lors d’une précédente audience, le gouvernement britannique avait fait comprendre que la décision d’expulser les 2 000 Chagossiens avait été prise « on the basis that it was necessary for peace, order and good government ». Rappelons que le gouvernement mauricien ainsi que l’opposition militent pour que l’archipel des Chagos réintègre le territoire mauricien, estimant que sans cela, l’indépendance de Maurice ne sera pas complète.