« C’est la plus grande violation des droits humains qui a été faire par les Britanniques en complicité avec les américains, qui se déclarent les champions des droits de l’homme », c’est ce qu’a soutenue le Premier ministre, Pravind Jugnauth au lancement du roman historique de Nandho Bodha sur les Chagos.

Le ministre des infrastructures public, Nando Bodha, a lancé, ce jeudi, son tout premier roman historique, intitulé, « L’Arhcipel du Sagrin », au Centre du Groupe des Réfugiés Chagossiens, à Pointe aux Sables.

Pour l’auteur du roman, la lutte pour permettre aux Chagossiens de retourner sur leur île natale a été un combat politique pour la souveraineté. « Je voulais placer ce drame humain ensemble avec sa résonance géopolitique et comprendre pourquoi les Britanniques ont choisi les Chagos dans l’océan Indien. C’est parce qu’un président américain de l’époque qui disait qu’à partir d’une base sur une île, vous pouvez contrôler une région tout entière », affrime Nandho Bodha.

Le Premier ministre a quant à lui soutenu que les Mauriciens qui ne sont pas assez informés ou qui n’ont simplement pas le temps de s’informer sur l’histoire des Chagos, pourront désormais s’instruire grâce au roman de Nandho Bodha.

« C’est très important qu’aujourd’hui nous pouvons nous informer, lire, comprendre et surtout réaliser ce qui est arrivé dans le passé. Je suis heureux que ce livre apparaît dans un tournant décisif dans l’histoire de l’île Maurice et des Chagos. Aujourd’hui, notre combat est arrivé à une étape cruciale qui ne concerne pas seulement l’île Maurice, mais le monde entier », soutient Pravind Jugnauth.

Le PM avance également que dans quelques jours débuteront les auditions à la cour International de Justice et que Maurice demandera à l’organe juridique des Nations Unies son avis sur deux sujets. La première : l’excision des Chagos depuis le territoire mauricien en 1965 et la deuxième. Zr que la cour se prononce sur la décision des Anglais de continuer à administrer les Chagos et les empêcher les natifs de l’archipel de retourner sur leur île natale.

Le roman « L’Arhcipel du Sagrin » sera en vente dans plusieurs librairies du pays à partir de ce vendredi 24 août à Rs 250.