Les autorités mauriciennes ont protesté énergiquement auprès du gouvernement britannique contre la récente visite du ministre Mark Simmonds dans l’archipel des Chagos, a annoncé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué diffusé hier après-midi. Le ministère s’élève par la même occasion contre « les soi-disant études sur le “resettlement” et l’environnement dans les îles ».
Le gouvernement britannique a en effet annoncé cette semaine l’envoi d’une équipe d’experts aux Chagos afin de voir s’il est possible de vivre dans l’archipel. Le communiqué du ministère des Affaires étrangères insiste sur le fait que le gouvernement maintient que l’archipel des Chagos fait partie intégrante du territoire mauricien et que toute initiative par rapport aux Chagos ne peut être prise que par les autorités mauriciennes. « Nous menons une lutte sans relâche afin que soient reconnus tous les droits de l’État mauricien et de ses citoyens, y compris ceux d’origine chagossiennes, relatifs à ces îles », souligne le ministre des Affaires étrangères.
Le gouvernement mauricien déplore ces démarches du gouvernement britannique à la veille de l’audition dans le procès intenté par Maurice contre le Royaume-Uni par rapport à la création d’une “Marine Protected Area” dans l’archipel des Chagos.