Maurice sollicite le soutien du Groupe des 77 (G77) et de la Chine, car le gouvernement compte se présenter à l’Assemblée des Nations unies en vue de porter devant la Cour internationale de justice les démarches mauriciennes pour exercer ses droits de souveraineté sur les Chagos.
Un appel dans ce sens a été lancé hier par le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui participe en ce moment, à Nairobi, à la réunion ministérielle G77-Chine. Le Chef de la diplomatie mauricienne a exprimé son appréciation au G77 et à la Chine pour leurs nombreuses prises de position en faveur de la revendication mauricienne sur la souveraineté des Chagos. Il a souligné que la décolonisation de Maurice restera incomplète aussi longtemps que l’archipel des Chagos restera sous le contrôle illégal du Royaume Uni.
Vishnu Lutchmeenaraidoo a fait état des dernières initiatives prises par le gouvernement, dont un projet de résolution à la prochaine Assemblée générale des Nations unies, pour que l’État mauricien puisse exercer son droit de souveraineté sur les Chagos. Cette résolution vise à saisir la Cour internationale de justice pour une opinion sur la souveraineté de l’archipel des Chagos.
« Nous demandons à tous les États membres du G77 et de la Chine de nous accorder leur soutien dans notre lutte pour que nous puissions exercer notre souveraineté sur les Chagos », affirme le ministre.
Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères a plaidé en faveur d’un traitement spécial par les instances internationales aux Petits États insulaires, compte tenu de leur vulnérabilité écologique face au dérèglement climatique.