Le Mouvement national mauricien (MNM) réunissant la presse hier à Port-Louis a fait un appel au Premier ministre Navin Ramgoolam pour que ce dernier soit entouré d’experts étrangers afin de discuter du dossier Chagos en Grande Bretagne. « Navin Ramgoolam bizin rod bann konpetans nasional pou diskit souverennte Moris », a soutenu Serge Antoine, le leader du MNM. Pour l’intervenant, l’Attorney General Yatin Varma et les juristes mauriciens « na pena kalib neseser pou al lager lor sa dosie-la ek l’Angleter ».
Le MNM a également présenté deux correspondances en réponse aux lettres envoyées en Grande Bretagne sur le dossier Chagos. La première, du Palais de Buckingham, répond que bien que la reine ne puisse intervenir personnellement sur ce dossier, la lettre du MNM qui lui est parvenue sera envoyée au Premier ministre David Cameron. La seconde lettre, issue de la Chambre des Lords (Londres), évoque la souveraineté de Maurice sur les Chagos. « The islands were ceded to the UK in 1814 and have remained a dependency ever since. We have undertaken to cede the Territory to Mauritius when it is no longer required for defense purpose », y est-il soutenu.
Serge Antoine fait un appel aux principaux leaders des partis politiques afin que ces derniers apportent leur soutien au PM durant cette période de négociation.