Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a fait un compte rendu de sa mission en France, à Davos et à Londres, au conseil des ministres hier. Il a affirmé avoir rencontré M. Philippe Sands, conseiller légal de Maurice, basé à l’extérieur pour l’archipel des Chagos.
Selon le communiqué diffusé après la réunion du cabinet jeudi, les discussions avec le conseiller britannique ont porté sur la stratégie de Maurice suite à la décision du Tribunal d’Arbitrage. « Après avoir entendu les arguments de Maurice et du Royaume Uni, le Tribunal a rejeté la requête du Royaume-Uni pour entendre séparément ses objections préliminaires concernant la juridiction du Tribunal et a décidé que les objections préliminaires du Royaume-Uni et les mérites de l’affaire seront entendus en même temps, comme demandé par Maurice », a expliqué le Premier ministre au Cabinet. Il a, par la même occasion expliqué que pour la première fois depuis les événements de 1965, le Royaume-Uni aura à expliquer et justifier l’excision de l’archipel des Chagos ainsi que les autres mesures prises illégalement par rapport à l’archipel des Chagos en flagrante violation de la résolution 1514 de 1960 de l’Assemblée Générale des Nations unies sur l’octroi de l’indépendance aux pays et peuples coloniaux.
S’agissant de sa mission en France, Navin Ramgoolam a affirmé avoir rencontré le président François Hollande, avec lequel il a discuté d’un certain nombre de questions, y compris : (a) les relations économiques entre la France et Maurice ; (b) la cogestion de Tromelin et ses eaux en attendant que la question de souveraineté soit résolue (c) la piraterie ; et (d) la situation à Madagascar.
Le Premier ministre a invité le président français à assister au prochain sommet de la Commission de l’Océan Indien, prévu pour le deuxième semestre de 2013.
À Davos, le Premier ministre a participé au World Economic Forum qui réunit ses membres et constituants pour façonner l’agenda global, régional et industriel. Le Forum était axé cette année sur « Le dynamisme résilient ».
Lors du Forum, le Premier ministre a : (a) eu des échanges de vues avec Mme Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international (FMI) sur la crise de l’euro et les défis auxquels sont confrontés les Petits États insulaires en Développement dans le contexte du présent paysage économique ; (b) rencontré M. Kamal Nath, ministre du Développement urbain de l’Inde, avec lequel il a eu des discussions sur la question de transport, y compris l’amélioration de la sécurité routière et du flot de trafic ; et
(c) eu un échange d’idées avec Henry Kissinger, ancien secrétaire d’État des États-Unis, sur la situation globale et sur des questions pertinentes à Maurice.
Le Premier ministre a aussi eu l’occasion de discuter de questions d’intérêt mutuel avec d’éminentes personnalités dont le Prince Al Faisal al Saud d’Arabie Saoudite ; la Princesse Mary du Danemark ; le président du Nigeria ; le président de l’Afrique du Sud ; le Premier ministre du Zimbabwe ; le Professeur Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du World Economic Forum, de même qu’avec M. John Chipman, CEO de l’International Institute for Strategic Studies de Londres.