« Si le 22 novam angle pa ale, nu pu ale manifester devan lambasad. » C’est ce qu’a affirmé Olivier Bancoult, dirigeant du Groupe réfugiés Chagos, ce dimanche à un dépôt de gerbes pour commémorer la déportation des Chagossiens de leur île natale.

Avec l’échéance du 22 novembre pour le départ sans condition de la Grande-Bretagne de l’archipel des Chagos, délai imposé par l’Assemblée générale des Nations unies, Olivier Bancoult insiste sur le fait que peu importe le parti au pouvoir, celui-ci doit donner une priorité à l’affaire Chagos.

Il affirme que les Anglais continuent d’occuper les Chagos « illégalement» . Il invite ainsi la population dans son ensemble à venir condamner le non-respect du gouvernement britannique envers les chagossiens, l’île Maurice, les Nations Unies et la Cour Internationale.

À savoir que le Premier ministrePravind Jugnauth et le ministre Mentor étaient également présents à ce dépôt de gerbes organisé par le Chagossian Welfare Fund Board.