La forte chaleur, qui prévaut à cette période de l’année, est propice à la prolifération des bactéries. Le Dr Ishaq Jowahir invite à surveiller ses habitudes alimentaires afin d’éviter les intoxications. L’année dernière, de nombreux cas d’intoxication ont été notés, notamment après la consommation de kebab. Ces jours-ci, les services de santé ont relevé une hausse de cas de gastro-entérite, dont l’intoxication alimentaire pourrait en être responsable.
De nombreux cas de gastro-entérite ont été recensés ces jours-ci dans les centres de santé et chez les médecins du privé. Seulement pour la période du 26 décembre 2011 au 1er janvier 2012, 788 cas ont été répertoriés. La gastro-entérite est provoquée soit par des bactéries soit par des virus. Mais avec la chaleur et le manque d’eau, il faut être particulièrement vigilant aux intoxications alimentaires, qui peuvent entraîner une gastro-entérite.
Le Dr Ishaq Jowahir fait ressortir que la forte chaleur est propice à la prolifération des bactéries. « Il faut éviter la nourriture exposée en plein air ainsi que celles préparées en vitesse. Un poulet pas bien cuit, par exemple, est favorable à la multiplication des bactéries. »
Le médecin conseille ainsi de faire cuire les aliments à une température supérieure à 82° C et s’assurer d’une bonne hygiène. « Des fois, certains marchands plongent les bols dans un seau d’eau pour les laver. Ce n’est pas une bonne pratique. Avec le manque d’eau, il faut d’autant plus faire attention. »
L’année dernière, plus de 700 cas d’intoxications alimentaires ont été enregistrés à la même période.